Dans le cadre de l’Appel à Projets « Enseignement Supérieur et Recherche », l’ESIGELEC a reçu le soutien de la Métropole Rouen Normandie pour le lancement du projet « Plateforme ROOC ». Ce dernier vise à développer une plateforme en ligne permettant la mise à disposition de systèmes cyber-physiques complexes (robots mobiles, robots manipulateurs, systèmes embarqués, objets connectés, etc.) pour la recherche scientifique, la formation à distance et l’innovation partenariale via Internet.

L’ESIGELEC, grande école privée dotée du statut d’association à but non lucratif, qui forme chaque année environ 400 ingénieurs généralistes dans le domaine des systèmes intelligents et connectés, est implantée sur le Technopôle du Madrillet, à Saint-Étienne-du-Rouvray, à proximité Rouens. C’est l’une des rares écoles d’ingénieurs privées en France à disposer de son propre laboratoire de recherche : l’IRSEEM (Institut de Recherche en Systèmes Embarqués), par ailleurs désigné comme équipe d’admission par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

Cette intégration entre l’école d’ingénieurs et le laboratoire de recherche lui permet de disposer de larges plateformes technologiques (banc d’essai de véhicules, laboratoire de navigation autonome de voitures et de robots mobiles, chambres anéchoïques pour la compatibilité électromagnétique, etc.) et d’une équipe compétente dans de nombreux domaines (IA , électronique, informatique, automatisme, instrumentation, systèmes embarqués, robotique, véhicule autonome…).

La plateforme ROOC

L’idée est d’appliquer les technologies du cloud computing aux robots pour permettre aux étudiants de les utiliser de manière autonome sur site et à distance, via Internet (programme d’ingénierie ou formation continue), mais aussi pour la recherche de partenaires, l’innovation industrielle et le transfert de technologie.

À Lire  L'Université d'Eswatini propose des cours d'apprentissage à distance en ligne

La particularité de cette plateforme est la mise à disposition de systèmes cyber-physiques, donc d’interaction avec son environnement. Le retour visuel étant nécessaire, il sera équipé d’un système de téléprésence composé de 20 caméras vidéo et d’un serveur de traitement d’images équipé d’algorithmes de vision développés dans le laboratoire de recherche IRSEEM de l’ESIGELEC. Ce système fournira aux utilisateurs une vue complète du système qu’ils programment et testent, leur permettant d’interagir efficacement.

Chaque robot disponible via la plateforme ROOC sera hébergé dans un environnement physique dédié qui permettra une grande variété d’applications tout en garantissant la sécurité du système. L’ensemble des équipements (robots, systèmes embarqués et serveurs informatiques) est localisé à l’ESIGELEC.

Création de quatre laboratoires : IA, Edge Computing, Robotique Industrielle et Robotique Mobile

Les laboratoires « IA » et « Edge Computing », qui devraient être opérationnels fin 2022, donneront accès à des ressources de calcul pour travailler avec l’intelligence artificielle et des ordinateurs monocartes « Beagle Bone » et « Nvidia Jetson TX2 » pour la formation à programmation de systèmes embarqués sous Linux.

De leur côté, les deux autres laboratoires, qui seront mis en service en 2023, disposeront de quinze robots éducatifs :

L’ESIGELEC n’exclut pas l’ajout de nouveaux laboratoires qui proposent des systèmes différents selon les besoins futurs.