En partenariat avec les Vosges du Sud

Et si les Vosges du Sud étaient LA destination week-end durable pour la rentrée ? Ne serait-ce que pour la beauté de leurs paysages en Technicolor : le jaune automnal des montgolfières, le vert des vallées et des forêts, et le bleu de plusieurs lacs et d’au moins 1000 étangs. Mais les Vosges du Sud abritent également une multitude de slow tourisme et d’activités durables, ainsi que des hébergements et des restaurants avec une vraie démarche dans cet esprit. Petit tour d’horizon des Vosges du Sud en version week-end éco-responsable.

Le plein de forêt

Pour mieux connaître la partie méridionale des Vosges, une visite au Musée de la Montagne du Haut du Them, sur la commune de Château-Lambert, en Haute-Saône, s’impose. Un voyage dans le temps, dans une ancienne ferme où l’on se remémore les soirées d’hiver près d’un bon vieux poêle solide. Entre la grange et le grenier, vous découvrez ce qu’était une ferme avant la Première Guerre mondiale quand on y cultivait du seigle ou du sarrasin. Autour des bâtiments d’exploitation, à ciel ouvert, un sentier à flanc de montagne évoque les nombreux métiers liés à la forêt omniprésente ici : bûcheron comme charbonnier ou scieur de long, sinon sabotier. Sans oublier les fameuses schlittes, ces traîneaux typiques des Vosges qui servaient à descendre, le long des pentes, les arbres coupés.

Puisqu’on parle de travail du bois, une visite s’impose également – dans le village au nom joliment poétique de Raddon et Chapendu – de Tourn’bois, la boutique-atelier d’Hervé Gode qui, sur son tour à bois, réalise de superbes pièces, à la fois décoratif et utilitaire. Et à qui on ne demandera pas de vous expliquer, démonstrations à l’appui, tous les secrets de son métier.

Pour rester dans les bois, Sylvie Borgne (également basée à Raddon et Chapendu sous la marque Sbsophrorelax) propose des expériences étonnantes de thérapie forestière avec ses séances Natur’EsSens.

Et, pour faire le plein de chlorophylle, de forêt (et de nature en général), il y a vraiment l’embarras du choix dans les Vosges du Sud : vous pouvez notamment vous rendre à la Planche des Belles Filles, un site naturel exceptionnel récemment mis en lumière par le Tour féminin de France et qu’un Jeu Explor’ permet de découvrir de façon ludique en famille, mais aussi sur le plateau des 1000 étangs ou encore dans la superbe tourbière de la Grande Pile (l’une des plus étonnantes d’Europe, sincèrement ) qui permet de découvrir un chemin appelé la promenade en 1000 fois. Serait-ce un clin d’œil à ce Jacques Brel qui chantait la ville voisine de Vesoul ?

A la rencontre de la faune et de la flore

Envie de rencontrer les animaux ? Direction le parc de Fougerolles-Saint Valbert où, au cœur d’une nature superbe, un sentier mène tranquillement à la découverte des cerfs, chamois, daims, bouquetins et autres mouflons abrités dans les enclos.

Pour en savoir plus sur l’agriculture responsable, une étape recommandée à la ferme pédagogique L’Bout d’chemin à Genevreuille : entre découverte des animaux élevés ici et une foule d’activités, de l’astronomie à la construction d’abris pour hérissons, les enfants seront ravi. Et vous pouvez même y dormir et y manger.

À Lire  Les fans de Liverpool appellent maintenant le prince William Dieu...

Autre ferme de découverte, les Petits Sentiers Ân’imés à Saint-Bresson, où les enfants, toujours eux, prendront plaisir à caresser les chèvres Angora (celles qui donnent la fameuse laine de mohair) entre autres demandes dont des balades accompagnées comme avec un âne (vous pourriez j’en ai douté vu le nom de la ferme…). D’ailleurs, les amoureux de cet équidé pourront aussi s’offrir une balade à dos d’âne (pour les enfants, encore et encore…) ou, pour les plus grands, une randonnée avec un âne qui s’occupe des bagages. à la ferme équestre de La Forge, à deux pas de Belfort.

Toujours à deux pas de Belfort, à Angeot, vous pourrez découvrir un tout autre genre d’animaux sur l’Île aux Lamas. Et pour les amateurs de balades contemplatives, à Fontenois-la-Ville, vous pourrez louer des roulottes tractées par de puissants chevaux de trait pour une balade en douceur dans les Vosges du Sud.

Remplir son sac à dos de bons produits

Les Vosges du Sud regorgent de bons producteurs locaux. Pour les rencontrer, rendez-vous à Faucogney-et-la-Mer, les 10 et 11 septembre 2022 pour la 19e édition de Bio’jours, un salon éco-bio qui réunit les meilleurs de la filière et qui sait aussi se faire festif avec des concerts, des films…

Sinon, tout au long de l’année, il est possible d’aller jusqu’à la ferme du Breuillet, à Corravillers, au milieu du plateau des 1000 étangs, qui produit de la viande de vache limousine bio, en vente dans leur boutique (mère veau, génisse). Et la ferme se visite évidemment (sur rendez-vous). Comme vous pourrez visiter la chèvrerie du Moulin à Couthenans qui vend de bons fromages de chèvre. Les adorables chevriers organisent également de nombreuses animations autour de leur ferme.

Dans un tout autre genre, à Mélisey se trouve la savonnerie des 1000 Etangs qui, depuis 2019, fabrique des savons 100% naturels. Et au hameau de La Rochère, sur la commune du Haut du Them-Château-Lambert, sous le nom de Saperli’Cueillette, Thierry Galmiche cultive des plantes « simples », aromatiques et médicinales.

Des adresses pour voir la vie en vert

Puisqu’il faut, entre deux visites, penser à se reposer, les Vosges du Sud disposent d’excellentes adresses orientées vers le tourisme durable. Comme les chambres d’hôtes de la Ferme de Là-Haut, installées comme leur nom l’indique dans une ancienne ferme au sommet du… Haut du Them. Les chambres sont pleines de charme et les accueillants propriétaires sont plus que sensibles à leur superbe cadre naturel.

Plusieurs écolodges (aménagés, naturellement avec des matériaux 100% naturels) existent également dans les Vosges du Sud comme, dans le Territoire de Belfort, le Viau à Auxelles-Haut ou les Noisetiers à Vescemont. Village de la jolie vallée de Rosemont où se situe également l’éco-lodge Fontaine du Cerf, un chalet joliment rénové et plein de charme.

Passons à table, à Belfort, au Pochon Magique, un restaurant pas comme les autres, associatif, où l’on se sent comme entre amis, avec une jolie terrasse dont on devrait pouvoir profiter cet automne. Comme la cuisine, végétarienne : vous pourrez déguster un soufflé de brocolis, une sauce ciboulette, une crème d’endives accompagnée d’un couscous aux amandes ou encore un flan de chou-fleur au chèvre frais. Durable et savoureux, à l’image des Vosges du Sud !

Pour en savoir plus

Découvrez le Parc Animalier de Fougerolles-Saint-Valbert

Les activités de la Planche des Belles Filles