Les présentations et taux de réussite aux examens

On note une forte augmentation du nombre d’examens théoriques réussis, de 18% par rapport à 2020. C’est le cas de l’ETG (+14%), et encore plus de l’ETM (+80% par rapport à 2020). Cette augmentation du nombre d’immatriculations au code moto s’explique par la volonté d’un nombre croissant de citadins de trouver des alternatives aux transports en commun en cette période de crise sanitaire.

Les taux de réussite ETG et ETM ont fortement augmenté en 2021, respectivement de +9% et +10%.

Il existe encore des écarts importants entre les départements ayant les meilleurs taux de réussite (Vendée avec 63,2%, Mayenne avec 61,3% ou Morbihan avec 60,1%) et les départements ayant les taux les plus élevés (Guyane avec 29,2% et Mayotte avec 32,9%).

Outre le nombre d’examens théoriques, le nombre de présentations aux examens pratiques de catégorie B a fortement augmenté en 2021, avec une augmentation du nombre de présentations de 42 % (soit 460 000 examens de plus).

Le taux moyen de réussite au permis de conduire, toutes présentations confondues, est de 58,7 % en 2021, en très légère baisse par rapport à 2020 (60,1 %) et stable par rapport à 2019. Il est légèrement supérieur si l’on ne considère que les premières présentations avec 59,6 % de réussite en B1 en 2021 (contre 61,5 % en 2020).

Les départements ayant les taux de réussite les plus élevés (toutes présentations confondues) sont : Saint-Pierre-et-Miquelon (80,4%), Vendée (75%), Corse du Sud (74,4%), Charente et Lot (69,6% chacun).

Les départements ayant le taux de réussite le plus faible sont : la Guadeloupe (41,1%), la Guyane (44,0%) et le Val-de-Marne (46,2%).

À Lire  Il est désormais possible de payer sa licence par la formation continue

Les épreuves pratiques sur et hors route de la catégorie A (moto) ont également connu une forte croissance entre 2020 et 2021 (+25% pour le permis A1 et +11% pour le permis A2). Le permis A2 représente la grande majorité des examens (94%).

Les taux de réussite aux tests moto restent relativement stables. La réussite des épreuves en circulation est toujours supérieure à celle des épreuves non en circulation (+15 points en moyenne).

Ces données traduisent en chiffres ce que de nombreux experts en éducation à la conduite ont constaté sur le terrain : 2021 a été une bonne année pour les auto-écoles ! Le nombre record de candidatures a peut-être provoqué des tensions dans les calendriers. C’est mieux ainsi que l’inverse.