Au fil des ans, nous avons divulgué des augmentations de tarifs d’assurance, grâce aux données de notre indice des prix des assurances des particuliers (IPAP), qui regroupe plus de 6 millions de tarifs obtenus sur notre site.

Après une augmentation de 39% en dix ans, la hausse se poursuit

En assurance santé, plus encore qu’en auto et habitation, la progression est la plus forte depuis 2010 : +39%. Là aussi, une hausse significative est liée à l’inflation qui, en comparaison, n’a été « que » de +13,2% sur la période.

Comment expliquer cette flambée ? Structurellement, on assiste depuis 2010 à une augmentation de la consommation de soins, largement liée au vieillissement de la population française : ce phénomène s’est surtout accentué depuis 2011, « avec l’arrivée de 65 générations nées après-guerre ». , note l’Insee. Cette tranche d’âge représente désormais plus d’un Français sur cinq.

Or, en 2011, Assurland a fait état d’une hausse de cotisation de 6,1 %, la plus élevée depuis dix ans. La logique à l’œuvre est assez facile à comprendre : à mesure qu’ils reçoivent plus de soins, les assurés sollicitent davantage leurs mutuelles pour les rembourser. Pour couvrir ces surcoûts, les mutuelles augmentent leurs tarifs année après année.

Une population française vieillissante qui consomme de plus en plus de soins

Cependant, la population vieillissante doit mieux prendre soin d’elle-même. Il faut également noter qu’au fil des années, la technologie médicale évolue, et donc les assurances coûtent de plus en plus cher. Ainsi, on a enregistré une hausse soutenue des dépenses de santé entre 2010 et 2020, même si elle est restée modeste : +1,8 % par an en moyenne sur dix ans. Pour les raisons évoquées, la consommation de soins et de biens médicaux continue d’augmenter plus rapidement que l’inflation.

Puis, en 2019, les réformes promises par le candidat Emmanuel Macron ajouteront de nouveaux poids au bilan complémentaire santé. Progressivement effective entre 2019 et 2021, la réforme 100% Santé permettra aux assurés de bénéficier du « zéro frais » sur une gamme d’équipements et de soins auditifs, auditifs et dentaires.

Si les réformes partielles restent inconnues, l’augmentation de la consommation de soins reste significative : la demande de soins dentaires, optiques et auditifs a augmenté de +40% en 2021, tandis que le nombre de porteurs d’appareils auditifs a augmenté de près de 68% depuis. premier semestre 2019.

À Lire  Pris en chasse dans l'Oise : le tribunal l'oblige à renoncer à son permis de conduire

Il appartient cependant à la complémentaire santé de prendre en charge ces surcoûts, en complément de l’Assurance Maladie qui impose là encore un prix du contrat majoré. Sans oublier un autre phénomène qui a lourdement impacté les équilibres mutualistes : le retard de prise en charge dû au Covid-19.

Le tournant de la crise sanitaire pour les dépenses des mutuelles

Côté santé, 2020 a marqué un tournant. En raison de la crise sanitaire, les Français ont remporté nombre de leurs rendez-vous médicaux, et les ont repris massivement depuis la rentrée dernière. Cette poursuite représente un coût supplémentaire important pour la mutuelle, qui doit également assumer 100 % de la santé et un montant extraordinaire de 1,5 milliard de dollars en impôts prélevés par les dirigeants.

A tel point qu’au premier semestre 2021, les comptes complémentaires étaient dans le rouge : un « déficit » de 1,45 milliard d’euros. Mais il faut rappeler qu’en 2020 les organismes auxiliaires ont économisé 2,6 milliards d’euros grâce au déni de soins. Cependant, la situation financière actuelle des mutuelles fait craindre une hausse marquée des tarifs au cours des prochaines années. Selon nos prévisions, il devrait être de +2,5% cette année.

Pour contrer cette augmentation, de nouvelles possibilités s’offrent encore au consommateur : depuis décembre 2020, il a la possibilité de résilier son contrat santé sans frais ni justification après un an de souscription (comme cela s’est déjà produit avec les assurances auto, moto, habitation, etc.). La possibilité de changer d’assurance maladie devrait modérer les hausses de prix et permettre aux assurés d’économiser.

FAQ Augmentation des tarifs de mutuelles santé

Quelle augmentation des mutuelles en 2022 ?

Selon nos estimations, le prix des contrats complémentaires santé augmentera de 2,5 % en 2022.

Pourquoi le prix de la mutuelle augmente chaque année ?

Facteurs structurels pesant sur la hausse des taux de coassurance : vieillissement de la population et amélioration des technologies médicales. Plus contextuellement, la poursuite des soins post-Covid a également un impact sur les contributions.

Quelle mutuelle n’augmentera pas en 2022 ?

Le moyen le plus simple de connaître les prix pratiqués sur le marché de l’assurance maladie est de faire un comparatif d’assurances en ligne. Vous obtiendrez des offres gratuites de diverses mutuelles.

&#xD ;

Économisez jusqu’à 40 % sur votre assurance santé