À fond !

En plus du séjour de dix ans, la pratique du ski de fond a encore augmenté l’an dernier, avec, en Haute-Savoie, 50 % de Pass Nordiques vendus par jour en plus par rapport à la saison 2019-2020. Les principales tendances s’expliquaient par le problème sanitaire qui avait empêché les stations de remontées mécaniques et par les bonnes conditions supplémentaires pour un ski doux et convivial. Le ski nordique offre également un double avantage : se faire plaisir dès le départ et réunir toutes les générations autour d’une activité accessible.

Les jeunes surtout sont subjugués par le sport et le caractère récréatif du biathlon, qui allie, à l’instar des Saisies – haut lieu de l’entraînement – ski de fond et tir aux armes (laser, plomb ou 22 long guns). Avec 120 kilomètres de pistes dans la station, la course contre la montre la plus expérimentée des championnes olympiques Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon dispose de deux parcours optionnels. Alors que le ski nocturne disparaît pour des raisons énergétiques, le saut à ski ajoute de la magie avec un cycle florissant dans plusieurs stations de Haute-Savoie, du mardi au vendredi soir, et jusqu’en Haute-Maurienne Vanoise, entre Aussois et Val. -Cenis, où, une fois par mois, vous pourrez recréer à la lampe frontale la forme silencieuse du domaine Monolithe.

Des espaces panoramiques et ensoleillés aux espaces intimistes de la forêt, Font-Romeu, dans les Pyrénées, offre plus de 110 kilomètres de pistes et s’associe à son voisin, le domaine de la Loze, pour lui donner une autre place. A Pralognan-la-Vanoise, l’ESF ouvre 4, 5 ou 6 stages thématiques d’une demi-journée d’étude ou de rééducation. Et, tandis que la petite station de Crévoux, sur les hauteurs de la mer de Serre-Ponçon, dans les Hautes-Alpes, ouvre son jardin d’hiver nordique (commerces, sports et randonnées à ski dès cinq ans), la voisine place de la Dray a. restauré tout le domaine nordique abandonné pendant 15 ans pour devenir ski de fond, raquettes et chiens de traîneaux y vivent. Un signe indubitable de folie culturelle ? Le domaine nordique de Méribel est payant cette année (8€ la journée).

lesaisies.com

. font-romeu.fr

crevoux.fr

Grandeur nature

. www.serponcon.com

169 € pour 6 demi-journées (forfait de ski et matériel non compris). esfpralognan.fr

Cet hiver, la montagne s’accompagne d’une nouvelle qualité de vie : une expérience nocturne « loin de tout ». Les résultats de la série de fermetures ont changé la façon de passer les vacances : en s’éloignant de la pollution visuelle et sonore du soir, on s’offre un peu d’éternité, on sort de notre zone de confort et on se rapproche de la nature. C’est aussi l’occasion de se retrouver en couple ou en famille dans une immersion inédite, même si ce n’est pas du tout courant. De nombreuses stations sont également en compétition dans des programmes sur le terrain.

Dans l’esprit du voyage comme au temps de la tapisserie, le Queyras, dans les Hautes-Alpes, a organisé un voyage de deux jours en peaux, et une nuit sous la tente, une véritable tente scandinave. Pendant que nous sommes dans les Hautes-Alpes, entre les Écrins, la vallée de la Clarée et le Queyras, Christophe, accompagnateur en haute montagne, vous propose un séjour paisible dans des vallées habitées par des loups et des hommes qui connaissent tous leurs secrets. A Sept Laux, partez en raquettes à la découverte des animaux du massif de Belledonne, pour rejoindre le petit refuge d’Habert d’Aiguebelle, où vous pourrez déguster de la vraie touille, à base de tome.

A Valfréjus, en Savoie, au sommet du domaine skiable se trouve l’endroit où l’on dort dans l’un des deux pods, petites cabanes en bois avec bain finlandais, avec un panorama à 360 degrés sur le Mont Blanc, le Mont Thabor, les Écrins. massif et glacier de la Vanoise. Encore une nuit insolite et romantique : dans un boulevard douillet posé au bout de l’avenue des lauzes, à Saint-Lary, dans les Hautes-Pyrénées, avec, au programme, observation du ciel, jacuzzi et petit-déjeuner sur place. En famille, direction le plateau de Rocherousse, à Orcières, dans les Hautes-Alpes, en région polaire : après une balade commentée, le dîner est servi sous les étoiles en compagnie des moniteurs du ciel avant de refermer la porte de votre igloo. L’igloo que nous apprendrons à construire tout en apprenant les bases d’un bivouac de neige dans les montagnes du Chablais, en Haute-Savoie, grâce à Sébastien, expert du domaine.

Enfin, Courchevel, en Savoie, cache bien son jeu avec le refuge des Lacs-Merlet, ouvert mais non protégé, dans la vallée protégée des Avals. Quant à la Dormillouse, hameau de chalets bâti à 1 700 mètres d’altitude, au sein du Parc des Écrins, elle ne se visite qu’à pied. Dans ce lieu chargé d’histoire, qui a servi de refuge aux Vaudois fuyant les persécutions, Sarah et Paul vous accueillent dans une ancienne école populaire soigneusement rénovée.

Soins de la peau et nuitée, à partir de 67 €/an, tout compris. queyras-guides-de-montagne.com

En privé, 290 € pour deux jours tout compris. randonnées-hautesalpes.com

Escalade dans le massif de Belleddonne, 68 €/pers., Nuitée, dîner et petit-déjeuner inclus. les7-laux.com

Nuit en pod, Valfréjus, à partir de 200 € pour 2 personnes, dîner et petit-déjeuner inclus, 07.82.97.88.98.

Une nuit dans la bulle, Saint-Lary, à partir de 190 €. saintlary.com

Soirée polaire, Orcières, à partir de 110 € / per. tout inclus. alpi-traineau.com

Soirée Appel de la Forêt dans le Chablais, à partir de 195 €. alpesduleman.com/l-appel-de-la-foret-night-in-igloo.html

Accompagné demi-journée (435€/pers.) et nuit au refuge des Lacs-Merlet (15€/pers.). guides-courchevel.com

Résidences secondaires

Nuitée au gîte de l’Ecole, 55 €/adulte et 45 €/enfant. dormilluse.fr

La Ferme des bisons, dans le massif de l’Oisans.

Savoir-faire d’alpage

La station des Saisies propose 120 kilomètres de pistes de ski de fond entre vallons et forêts.

Si la réussite de vivre n’a jamais été rejetée par la famille, elle touche désormais un autre public : les amoureux, parfois très séduisants, qui ne se permettent plus d’être sûrs du budget mais avec l’envie de vivre « comme à la maison », de s’évader. le code de conception et les contraintes de temps, sans laisser de place, de décoration, de services (piscine, spa, etc.), ou de services (avec par exemple un réfrigérateur plein ou des forfaits et matériel de ski disponibles dans le garage à votre arrivée).

Preuve de ce phénomène : la nouvelle annonce de MMV, qui accompagne sa montée en puissance d’un parc progressivement remis au goût du jour selon les codes modernes de l’hôtellerie « art de vivre » et doté d’une dimension « club » : des spas signés par Cinq Mondes, programmes zen, remise en forme de Lucile Woodward (connue pour avoir assisté au sien dans l’émission Les Maternelles sur France 5), spectacles, garderie et activités dès l’âge de 12 mois jusqu’à l’adolescence, accompagnement des enfants aux cours de ski… hébergement à l’Alpe-d’Huez, avec club enfants, table bistronomique, service boulangerie (livraison tous les matins à la réception sur demande), magasin de matériel de presse et enregistrement en ligne pour gagner du temps.

A l’Alpine Collection, on pousse l’expérience lifestyle « inside », grâce à tous les différents appartements, immeubles de particuliers ayant travaillé sur la décoration et les architectes d’intérieur, avec la possibilité de faire venir un chef pour une soirée ou plus et, en le cas de la résidence des Gets, avec deux restaurants – un jeu italien, une bonne brasserie – en bas de l’immeuble. Enfin, chez Terrésens, aux salles de sport et aux espaces de vie complets (piscine, jacuzzi, hammam, cabines de soins) une nouvelle dimension a été ajoutée grâce aux espaces communs pensés comme des espaces de vie, autour notamment du bar à tapas.

A partir de 952 € la semaine pour 4 personnes à l’hébergement club L’Étoile des Sybelles-Le Corbier. mv.fr

A partir de 1 269 € la semaine pour 4 personnes à L’Éclose, à l’Alpe-d’Huez. odalys-vacances.com

A partir de 1 180 € la semaine pour 4 personnes au Kinabalu Village, Les Gets. alpine-collection.fr

Terrésens, à partir de 544 € la semaine pour quatre personnes. au Cristal Lodge à Serre-Chevalier. Terresens.com

Pour les passionnés de montagne, les pistes ne sont qu’un dépaysement parmi d’autres. Les vacanciers s’intéressent désormais au terrain et aux acteurs. De courtes journées de ski pour trouver un job inconnu, un mode de vie extrême, s’enrichir et se créer des souvenirs impérissables. Et, voyant l’augmentation du nombre d’artisans vivant dans les Alpes, l’économie locale se diversifie. Le massif de l’Oisans est un cas d’école avec sa Route des Métiers. Outre les grands classiques – laiteries, brasseries… -, on retrouve un élevage de bisons, on partage les cueillettes de Maline, on croise l’écrivaine Chrystelle Chassagne ou encore le supporter des vieux vélos, Laurent Ametller.

Côté Écrins, on peut remonter le temps avec Lucile Bou, dont l’atelier de vannerie rappelle qu’avant le plastique, tout était en osier. Cette région est également connue pour les dessins d’Antoine Olivi, qui habite à Vallouise, qui fabrique différents couteaux, en charbon, et en acier pour les télésièges. Autre très grande tradition : celle de la Chartreuse avec ses 24 niveaux, dont le monastère, où les moines brassent la fameuse bière depuis quatre siècles selon une recette secrète. La plus longue cave à liqueurs du monde se visite à une vingtaine de kilomètres, à Voiron.

Parmi le vivier de (jeunes) talents vivant dans le Vercors, Laura et Nicolas proposent Autrans-Méaudre des cosmétiques 100% bio et hautement enrichis en actifs extraits des forêts locales, Vercuma. Quant au chamoniard Christophe Cabrol, il a fait du chausson d’alpinisme sa spécialité, à tel point que tous les guides lui donnent des chaussons d’escalade. Sylvain Dixneuf a réalisé son rêve d’enfant dans la vallée des Belleville en fabriquant des couteaux dans les bois les plus nobles. D’autres, véritables œuvres d’art, sont vendues à des collectionneurs du monde entier.

Tandis qu’en Savoie, à Valmorel, l’ébéniste Samuel Ledanois crée des skis réalisables, à partir de bois locaux, tandis qu’en Haute-Savoie, à Morzine, Alice Passaquin-Marullaz déclare son amour pour le papier découpé, un art suisse célèbre. Enfin, terminons sur une note sucrée avec Le Plantivore, le roi de l’alimentation, des herbes et de la confiture du Queyras. Sa dernière création : le sirop d’herbe, issu d’une prairie fleurie bio.

À Lire  voyager En road trip, l'aventure est-elle toujours là ?

Elevage de bisons de l’Oisans. bisons-oisans.fr

Cueillettes malines. auris-en-oisans.fr

Chrystelle Chassagne. bourgdoisans.com

Étoiles « sans chichis »

Labicicletta.fr. oisans.com

Heureusement, Les Ménuires ouvre Higalik, un hôtel 4 étoiles « skis aux pieds », conçu pour des vacances en groupe (chambres de 2, 3, 4, 5 ou 6 personnes), façon RockyPop, à Flaine – tout confort – mais avec une esthétique moderne et élevée. Rien n’a été négligé en matière de services : un théâtre avec des animations quotidiennes, un goûter maison, une épicerie avec des produits locaux et le spa Sothys. La surprise est semblable à la découverte du Mercure Arc 1800, ouvert l’an dernier en tant qu’hôtel 4 étoiles, qui offre le meilleur rapport qualité-prix pour l’une des plus belles vues du domaine Paradiski, chambres spacieuses, spa et petit déjeuner avec. rien à envier à celui d’un hôtel de luxe.

Tandis qu’aux Arcs, mais dans le village de 1600, l’hôtel mythique de La Cachette, représentant du style Charlotte Perriand, rouvre ses portes cette saison en 4 étoiles et non 3 comme initialement prévu, mais en maintenant également une grille tarifaire compétitive. A l’image de l’Hôtel des Trois-Vallées, à Val-Thorens, qui fait peau neuve en gardant son statut de quatre étoiles à petit prix compte tenu de son excellente situation face à la neige.

A partir de 250€ la nuit. hotel-valdisere.com

A partir de 349€ la nuit. telebar-hotel.com

A partir de 231€ la nuit. tetraslodge.com

A partir de 80 € la nuit. hotel-outa.com

A partir de 149€ la nuit. higalik-hotel.com

A partir de 140€ la nuit. rockypop.com

A partir de 197€ la nuit. all.accor.com

A partir de 173 € la nuit. lacachette-lesarcs.com

A partir de 144€ la nuit. hotel3vallees.com

A côté des restaurants de fondue traditionnelle et des tables branchées venues tout droit de la capitale, c’est une vraie bistronomie qui se multiplie chaque année dans les stations. D’abord, les chefs alpins signent une cuisine régionale personnelle et succincte, proposant un nouvel esprit d’après-ski, désormais épicurien. Parmi eux, le jeune Benjamin Vakanas, prend cet hiver le piano à l’hôtel Cœur de Megève. Dans l’assiette, des plats généreux autour des champignons, du gibier, des escargots…

Bistrots d’altitude

Le style s’apparente à L’Épicerie des fermes, dans laquelle la famille Sibuet – à qui l’on doit quelques hôtels bien connus à Megève, dont les fameuses Fermes de Marie – propose d’enlever ses marcs, pâtés en croûte, coques de truffes et . autres animaux. A La Rosière, deux jeunes enthousiastes ouvrent Le Terroir des vignes, une cuisine de bistrot élégante, avec une partie du restaurant dédiée à un bar à vin avec assiettes à partager. Preuve que la bistronomie n’est pas une affaire de budget mais de situation – après essai, de confort – l’Hôtel des Grandes-Rousses à l’Alpe-d’Huez a peut-être décroché la cinquième étoile, mais, à La Ferme d’Hubert, un nouveau chef. il choisit de pousser vers la campagne, avec une alimentation changeante organisée autour de l’origine, dans un rayon de kilomètres.

A Val-d’Isère, alors que l’ancien chef étoilé Nicolas Sale vient rafraîchir la carte de La Fruitière (La Folie douce), elle regorge de chefs étoilés Benoît Vidal (L’Atelier d’Edmond) et Antoine Gras (Les Barmes de l’Ours ), qui proposent une carte inspirée de la cuisine du marché. Dans un autre registre, festif et discret, le chef parisien Juan Arbelaez pose à Tignes son Barzuto, sa cuisine au charbon de bois et ses ceviches.

Même à Courchevel, l’air du partage et de la Méditerranée souffle avec l’hôtel K2 Altitude qui ouvre deux tables libanaises – dont la bistronomique, Base Kamp et Aïnata – travaillées avec Alan Geaam, le chef étoilé de cette cuisine. Non content de sortir du carcan gastronomique, Stéphane Jego, de L’Ami Jean, à Paris, dresse son toit criminel à La Sivolière. Et il ne boude pas le plaisir qu’il trouve à faire travailler le meilleur des producteurs tarentais : « Le but n’est pas de signer une carte, mais de rester fidèle à ce qui fait le succès de L’Ami Jean depuis 20 ans : les bons produits. et l’amitié. »

Cœur de Megève, 75 € env. à la carte. heartdemegeve.com

L’Épicerie des fermes, 32 € coques truffées pour 2 personnes.

Le Terroir des vignes, 46 € le menu dégustation.

La Ferme d’Hubert, Hôtel des Grandes Rousses, 45 € env. à la carte. hotelgrandesrousses.com

La Fruitière, 60 € environ. à la carte. lafoliedouce.com

Le Bistrot gourmand, L’Atelier d’Edmond, 36 € le menu. atelier-edmond.com

La Rôtisserie des Barmes de l’Ours, 70 € env. à la carte. hotellesbarmes.com

Barzuto, hôtel Ynicio, 65 € env. à la carte. ynicio.com

Base Kamp et Aïnata, sur K2, 80 € environ. à la carte. lek2 altitude.com

Table de Madame, La Sivolière, 80 € env. à la carte. hotel-la-sivoliere.com

Immersion « sauvage » à Samoëns. Les confinements ont affecté les souhaits de vacances : désormais, beaucoup cherchent à s’isoler de toutes sortes de pollutions.

Si la méthode du bien-être à la montagne est devenue universelle – yoga et méditation en pleine nature font partie du séjour – l’offre spa continue de s’affiner et de s’inscrire à sa place. Précurseur en la matière, le groupe Sibuet s’enorgueillit depuis plus de 30 ans, dans son hôtel Les Fermes de Marie, du spa Pure Altitude de 1 000 m² dédié aux soins et à la remise en forme, qui a largement contribué à favoriser une rentrée alliant bien-être, force (avec des mouvements bien pensés, par exemple) et nutrition adéquate.

Objectif zen

Une méthode originale de Deep Nature, qui privilégie la répétition grâce à des soins aux ingrédients les plus efficaces et un site de référence aux Houches avec une vue imprenable sur le Mont Blanc. Cette année, l’Hôtel des Grandes Rousses, à l’Alpe-d’Huez, ouvre un cabinet unique, l’Alpinothérapie, alliant les bienfaits du cuivre et de la cosmétologie minérale moléculaire à base de pierres précieuses, détoxifiante et anti-fatigue.

A Méribel, Le Coucou s’associe cet hiver avec son spa Tata Harper façon Aime, spécialiste des probiotiques. Une rencontre avec Mathilde Lacombe, la fondatrice de cette société, peut être organisée afin de mettre en place une cure de trois jours. Toujours à Méribel, le nouveau village haut de gamme d’Antarès a bénéficié d’une approche quasi clinique des soins, selon les attentes – beauté, anti-stress, énergisant, etc. – et avec les dernières technologies de Biologique Recherche. Pendant 3, 7 ou 14 jours, on en profite pour ajuster la situation en réponse à un problème ou pour réinitialiser les statistiques après vérification de la santé.

Il n’y a pas de cosmétologie particulière, en revanche, du spa de l’Auberge des Glières, à hauteur du lac d’Annecy, mais local et rien que le domaine avec sureau noir des Alpes, lin des alpes, edelweiss et cristaux de roche pour adoucir les muscles, réduire les gonflements et les rougeurs de la peau… Le traitement court au menu va directement au niveau.

Enfin, le nouveau Club Med, qui ouvrira prochainement à Tignes, dispose de la plus grande piscine des Alpes – 25 mètres face au point culminant, de son Ecole de Yoga by Heberson, de ses appareils de fitness pour augmenter la capacité respiratoire et de son merveilleux espace minéral, soulignent sans aucun doute cette pratique forte et « pointue » pour bien vivre à la montagne.

A partir de 70€ le soin Éclat de givre, spa Pure Altitude, Les Fermes de Marie. fermesdemarie.com

A partir de 49€ pour un massage signature, spa Deep Nature. deepnature.fr

95 € l’accès à l’Alpinothérapie, spa dans les Alpes, Hôtel des Grandes Rousses. hotelgrandesrousses.com

A partir de 195 € pour un soin d’une heure, spa Tata Harper, Le Coucou. sur coumeribel.com

A partir de 520 € le soin, spa Antarès. antares-meribel.com

70 € pour le soin Mont-Blanc, spa L’Edelweiss, Auberge des Glières. aubergedesglieres.fr

A partir de 2 930 € (base 2 personnes) la semaine au Club Med de Tignes, tout compris (incluant les cours de yoga et l’accès à la piscine et à l’espace bien-être). clubmed.fr

Tetras Lodge, 4 étoiles cosy à Tignes.

L’industrie étrangère est un gaspillage de ressources. Conscients de leur influence sur l’environnement, les acteurs de la filière en mobilisent toutes les ressources. . , pour montrer le NXT-Level, la couche inférieure devrait se décomposer en moins de cinq ans, enfouie dans le sol, contre 100 ans pour la couche supérieure.

Montagne durable

De son côté, l’Espagnol Buff, le fondateur du tour de cou multifonction, dessine un modèle à base de microfibres de polyester issues de bouteilles en plastique recyclées. Le fabricant italien Tecnica, spécialiste des chaussures de ski, poursuit son programme Recycle Your Boots, lancé l’an dernier, qui a permis de recycler 5 000 paires de chaussures de ski usagées de tous types. L’objectif 2026, fixé à 30 unités, vise à réduire de 40 % l’empreinte environnementale de Tecnica, selon les calculs de l’agence italienne Cesqa.

Les deux dernières années ont vu l’avènement de la seconde main. Les passionnés de sport, soucieux de l’écologie, ont désormais Barooders, une plateforme de vente d’équipements de sports outdoor qui aide à l’équilibre.

Recyclez vos chaussures. blizzard-tecnica.com

Mathis Decroux – Sam Ingles – MADAME’S TABLE – MARTELET Christian / hemis.fr (x2) – Sophie Brunelle – Fou d’images Jerome Morin – COEUR DE MEGEVE/Vincent Leroux – MARY’S FERMES – JACQUESU Pierre / hemis.fr – GUIZIOmis.fr – LANSARD Gilles / Hemis.fr – HOTEL MERCURE – TETRAS LODGE

Cet hiver, la montagne s’accompagne d’une nouvelle qualité de vie : une expérience nocturne « loin de tout ». Les résultats de la série de fermetures ont changé la façon de passer les vacances : en s’éloignant de la pollution visuelle et sonore du soir, on s’offre un peu d’éternité, on sort de notre zone de confort et on se rapproche de la nature. C’est aussi l’occasion de se retrouver en couple ou en famille dans une immersion inédite, même si ce n’est pas du tout courant. De nombreuses stations sont également en compétition dans des programmes sur le terrain.9