Les détracteurs de WordPress prédisent sa mort avec de vrais arguments. Mais la réalité des chiffres montre que c’est le contraire qui se produit. Qu’en penser et quel CMS choisir ?

Selon les données de W3Techs, WordPress sera utilisé par 43,2 % de tous les sites Web en 2022. Les détracteurs de WordPress prédisent sa mort avec des arguments très valables. Mais la réalité des chiffres montre que c’est le contraire qui se produit. Depuis 2011, ce CMS (Content Management System) a connu une croissance moyenne de 12% par an malgré une concurrence accrue.

Remettons les choses dans leur contexte et voyons s’il est logique d’envisager un passage à une autre technologie en 2023. Si oui, qui sont les meilleurs candidats pour succéder à WordPress ?

En quoi WordPress est-il un excellent CMS ?

Évolutivité – WordPress vous permet de créer tout type de site Web, des blogs aux sites de commerce électronique. Lorsqu’un projet change, WordPress vous permet de lancer rapidement un site Web, puis de le faire évoluer au besoin. Les milliers de plugins et la possibilité d’ajouter facilement du code personnalisé permettent d’atteindre tout type d’objectif.

Le coût de possession – Grâce à sa distribution gratuite (open source) et aux nombreuses offres d’hébergement bon marché comme o2switch ou digitalOcean, il ne coûte que 5 à 10 €/mois pour posséder un site WordPress pour un trafic illimité. En comparaison, les solutions auto-hébergées sont 5 à 10 fois plus chères, tout en offrant moins de fonctionnalités et un trafic limité. Il est également conseillé aux entreprises possédant plusieurs sites Web d’utiliser WordPress, car le coût marginal de possession d’un nouveau site Web est généralement nul.

Accessibilité – Avec WordPress, vous n’avez pas besoin d’être un développeur pour créer un excellent site Web. L’interface vous permet de commencer rapidement à créer du contenu, et les nombreux thèmes et plugins fournissent toutes les fonctionnalités dont vous pourriez avoir besoin sans codage. WordPress est encore aujourd’hui le premier outil low-code du web, même s’il ne se positionne pas autant que ses concurrents sur cette tendance de fond. Avec WordPress, manipuler le code n’est qu’une deuxième étape pour faire une avancée fonctionnelle importante.

Popularité – WordPress bénéficie d’un cercle vertueux grâce à sa notoriété et à son adoption massive. La communauté des développeurs WordPress est gigantesque, les milliers de plugins permettent d’ajouter n’importe quelle fonctionnalité, chaque question des utilisateurs a sa réponse sur stackoverflow.com et les offres d’hébergement sont extrêmement nombreuses. Enfin, choisir WordPress, c’est la garantie que vous ne vous retrouverez jamais dans une impasse. En d’autres termes, WordPress n’est jamais un mauvais choix.

SEO – WordPress permet à chacun de créer du contenu riche et bien référencé par Google. WordPress est intrinsèquement « SEO friendly ». De plus, les plugins Yoast SEO et Rank Math permettent de cocher toutes les cases des bonnes pratiques SEO sans coder et sans effort. Le SEO est devenu extrêmement complexe et concurrentiel, et le poids de ce critère est donc massif.

Pourquoi envisager de migrer vers une autre technologie ?

Manque de vitesse – La conception même de WordPress crée des problèmes de performances difficiles à compenser. Ce problème est structurel car il vient principalement de PHP, beaucoup moins performant que les frameworks JavaScript, de la sur-demande de la base de données en production, du poids des plugins et de la structure monolithique du CMS (Front Office et Back Office indissociables). Malgré un plugin de mise en cache, un serveur puissant, un système de mise en cache côté serveur et d’autres optimisations plus marginales, WordPress est et sera un CMS lent, alors que les utilisateurs attendent un contenu rapide.

Vulnérabilités et mises à jour permanentes – WordPress est également un système très vulnérable. Ses failles de sécurité, dont certaines tiennent à la conception même de l’outil, présentent un risque d’attaque aux effets potentiellement dévastateurs (perte de données, de revenus, etc.). Les mises à jour sont également incessantes, générant des coupures incontrôlées et des incompatibilités qui conduisent parfois à des arrêts de sites.

Manque de fonctionnalités intégrées – WordPress est un CMS qui n’offre pas naturellement les fonctionnalités attendues par tous les créateurs de contenu. On pense par exemple aux fonctionnalités SEO de base comme la possibilité d’éditer les métadonnées. Il s’agit également d’insérer une table des matières ou un sitemap complet. Ces lacunes sont compensées par des plugins, qui alourdissent le CMS et génèrent des incompatibilités.

À Lire  Saint-Germain-du-Plain - Compagnie. Trop serré, Comège va bouger

Manque d’évolutivité – En raison de sa conception monolithique et de son format de blog, WordPress n’est pas conçu pour gérer un contenu structuré avec des attributs complexes, des données produit avec des interdépendances, etc. De plus, l’augmentation linéaire du trafic augmente de manière exponentielle le nombre de requêtes de base de données. Cela provoque des « crashs » intempestifs de plusieurs secondes à chaque fois. Pour fonctionner sans interruption, un site WordPress avec un trafic de plus de 50 000 visiteurs/mois doit être hébergé sur un serveur dédié premium.

Le coût de la mise à niveau – Certes, le coût de possession d’un site WordPress est très faible par rapport aux CMS propriétaires comme Webflow ou Shopify. Cependant, le coût d’optimisation et de sécurisation d’un site Web, ainsi que le coût des thèmes premium, des plugins spécifiques et des développements personnalisés, peuvent rapidement s’additionner.

Quels sont les candidats crédibles ?

Gardant à l’esprit le désir de conserver ce qui fait le succès de WordPress tout en supprimant les négatifs, voici une recommandation de pile intéressante pour le lancement d’un nouveau site Web en 2023.

1) HUGO + CMS Netlify

HUGO est un générateur de site Web statique. Il n’a pas de base de données, ce qui lui permet de se charger extrêmement rapidement. Il vous permet toujours de créer du contenu texte riche et du contenu structuré grâce à la prise en charge des fichiers Markdown, CSV et JSON. Les sites Web HUGO peuvent être hébergés gratuitement et facilement sur Netlify, qui propose un CMS (Netlify CMS) qui vous permet d’éditer le contenu et de recréer l’intégralité du site Web à chaque sauvegarde.

2) Ghost.org

HUGO est une excellente alternative à Wordpress car son coût de possession est nul, la sécurité est totale et les performances sont inégalées (pas de requête en base de données lors du chargement d’une page). Il faudra tout de même jouer avec le code HTML et CSS de la page, mais cela s’avère très simplifié car HUGO n’utilise pas JavaScript. Il utilise également des shortcodes comme WordPress pour insérer des variables là où vous le souhaitez. Les codes abrégés sont exécutés au moment de la création du site Web, tandis que WordPress les exécute à chaque chargement de page.

Ghost est un CMS monolithique comme WordPress. Cependant, sa conception autour d’un framework JavaScript est beaucoup plus moderne et beaucoup plus efficace. Les plugins et les thèmes sont également plus contrôlés que WordPress.

3) Gatsby + Tina.io

La force de Ghost est de fournir l’expérience de création de contenu ultime. Tout est conçu pour permettre aux créateurs exigeants de produire un contenu exceptionnel. Cela met également les créateurs sur la bonne voie pour l’avenir de la création de contenu. De fait, Internet s’oriente vers un meilleur respect de la vie privée et une internalisation des données de son audience. En intégrant du contenu réservé aux membres, Ghost permet de développer une audience fidèle et monétisée de manière plus durable que l’affiliation ou la publicité.

4) Strapi

Gatsby Combination with Tina.io CMS est une version avancée de HUGO + Netlify CMS. Cette « stack » s’adresse aux personnes les plus férues de technologie qui souhaitent travailler avec un framework JavaScript moderne ainsi qu’un CMS très similaire à ce que l’on peut faire avec WordPress.

Le meilleur CMS 2023 est…

Gatsby est le constructeur de sites Web statiques permettant de créer les sites Web les plus rapides du Web. Le coût de possession d’un site Gatsby est également nul car, comme HUGO, il peut être hébergé gratuitement sur Netlify. Les plugins sont extrêmement nombreux, ce qui rend les possibilités quasi infinies. Cependant, vous devez être accompagné par un développeur React pour atteindre vos objectifs.

Une fois le site en production, les créateurs bénéficient d’un CMS plus puissant que Netlify CMS avec Tina. Tina.io, par exemple, permet d’éditer les pages de son site comme un « Page Builder », ce qui n’a aucun impact négatif sur les performances du site (contrairement à Elementor, par exemple).

Strapi est un CMS headless français très puissant. Il permet à une personne non technique, mais avec une approche structurée, de concevoir assez facilement l’architecture de son site web ou de son blog. Strapi est devenu plus complexe avec les versions récentes, mais il est encore plus capable de gérer beaucoup de données et de contenus structurés.