publié

Il y a 4 heures, juste mis à jour

L’Argentine fait face à un boom du « tourisme de naissance ». Les Russes, qui n’ont pas besoin de visa pour s’y rendre, tentent d’obtenir des passeports argentins pour eux et leur fils.

« C’est fou, il y avait au moins huit femmes russes enceintes qui attendaient devant moi. » Polina, une créatrice de bijoux russe qui vivait à Moscou avant la guerre d’Ukraine, a été bouleversée à son arrivée à la maternité de l’hôpital Sanatorio Finochietto de Buenos Aires, par le nombre de Russes qui se sont présentés à l’hôpital argentin.

Près de 2500 Russes seraient arrivés en Argentine en 2022

Et pour cause : depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, l’Argentine connaît un boom du tourisme d’origine russe, comme l’explique The Guardian dans un article daté du 3 janvier 2023. Dans une Russie isolée de l’Ouest à cause de la guerre , l’Argentine, où les Russes ne sont pas soumis à l’obligation de présenter un visa, s’annonce très attractive. Le pays sud-américain devient alors une destination privilégiée pour accorder aux enfants de couples russes le privilège d’une seconde nationalité selon la loi du pays.

Et ce d’autant plus que le contrat de permis de séjour en Argentine est relativement simple à obtenir. Le passeport argentin permet également à ses titulaires d’effectuer de courts voyages dans 171 pays sans visa, dont l’UE, le Royaume-Uni et le Japon. À l’inverse, les déplacements sans visa des Russes hors des frontières du pays, déjà relativement limités avant la guerre d’Ukraine, ont été fortement réduits après l’invasion. Les files d’attente pour les visas sont désormais interminables dans les consulats occidentaux en Russie.

À Lire  Avec « Sans filtre », Palme d'or à Cannes, Ruben Östlund met le feu à une croisière

Georgy Polin, chef du service consulaire de l’ambassade de Russie en Argentine, a déclaré au journal britannique qu’entre 2 000 et 2 500 Russes ont quitté leur pays pour l’Argentine cette année, dont la plupart sont des femmes enceintes. Le pays sud-américain est également privilégié pour la qualité de ses soins privés et publics. Face à cette demande croissante, les agences proposant un accompagnement administratif ou linguistique à ce nouveau type de touriste se multiplient dans toute l’Argentine.

Lire aussi En Ukraine, la mobilisation pour réparer les visages brisés de la guerre : le récit de l’envoyé spécial du Figaro

Polina, qui a découvert qu’elle était enceinte peu de temps après le début de l’invasion de l’Ukraine, envisage maintenant de rester en Argentine avec son mari. Elle souhaiterait la nationalité argentine pour elle et son mari, procédure simplifiée par le fait que sa petite-fille est argentine.

L’Argentine a une tradition d’accueil des migrants russes depuis le XIXe siècle. Femmes enceintes, intellectuels, start-up russes, tous choisissent l’Argentine comme nouvelle patrie, alors que le pays sud-américain s’est montré prudent dans sa condamnation de l’invasion russe de l’Ukraine.