Le marché du crédit à la consommation confirme sa bonne santé, avec 200 milliards d’euros (hors crédit renouvelable) à fin septembre 2022. Le taux de croissance annuel est de 4,1%. Cependant, la faiblesse des taux d’intérêt commence à peser sur le secteur, notamment pour les emprunts les plus importants.

Taux d’usure pénalisant pour les crédits conso de plus de 6 000 euros

A partir du troisième trimestre 2022, il affiche une hausse moyenne de 6% et sur l’année débutant en septembre, il gagne 4,1%. Son évolution contraste avec celle des crédits immobiliers, qui baissent chaque mois depuis avril.

Cependant, dans ces deux catégories, les normes d’usure sont un gros problème. Pour rappel, il s’agit du montant maximum que les banques peuvent utiliser. Ce plafond est modulé en fonction de la nature et de la durée du prêt et est réactualisé tous les trois mois.

Important Cette année, il reste à un niveau très bas, notamment pour les financements supérieurs à 6 000 euros (5,33 % du 1er octobre au 31 décembre 2022).

Une fois que des frais supplémentaires sont ajoutés, tels que le coût de l’assurance de prêt, la limite est dépassée, ce qui entraîne intentionnellement un refus de prêt.

Cependant, tous les Français ne sont pas touchés de la même manière. Bien sûr, ceux qui ont de bons revenus avec un dossier solide peuvent négocier un taux compris entre 1 ou 2 %. En revanche, les ménages moins stables sont plus susceptibles de trouver des conditions défavorables et sont donc pénalisés.

À Lire  La région Hauts-de-France prête à financer 90% du permis de conduire : qui peut en bénéficier ?

Exclusion de certains profils des gros financements

Selon Françoise Palle Guillabert, sa représentante générale,

En plus de fermer le robinet pour ces clients, les banques ont supprimé les contrats à long terme. Cependant, le plus long terme permet de réduire le coût à long terme du prêt. Un autre risque pour les familles déjà en difficulté.

Heureusement, les petits crédits, qui sont généralement contractés pour acquérir des meubles, un petit électroménager ou des meubles, ne sont pas sûrs. Le taux de portage pour les crédits inférieurs à 6 000 euros est en effet supérieur à 10 % et pour un montant inférieur à 3 000 euros, le taux plafond est très généreux, supérieur à 21 %. Le risque de surusure est donc quasi inexistant.