Après deux ans de turbulences liées à la crise sanitaire, les agences de voyages qui ont survécu sont heureuses de pouvoir à nouveau travailler un peu plus normalement. Il n’y a presque plus de restrictions sur les déplacements à l’étranger et les clients cherchent à nouveau à s’évader, au point que l’activité a vraiment redémarré selon les agences qui ont fait appel au français Bleu Limousin.

Les destinations lointaines plébiscitées

La Polynésie arrive en tête des demandes récemment enregistrées, mais les voyageurs rêvent aussi de l’océan Indien, de l’Asie ou du Mexique. Malgré la hausse des prix, qui a fait grimper le prix des billets d’avion de 30 à 40 %, les gens veulent aller loin, explique Nathalie Missout, de l’agence Transazur Voyage, à Limoges. « Les réservations se poursuivent pour la Laponie finlandaise, que nous avons quittée de Limoges en février. « Il n’en reste que trois disponibles ».

Une belle dynamique malgré certains écueils

La plupart des agences disent avoir retrouvé une activité équivalente à ce qu’elles connaissaient avant la crise sanitaire, même si elles ont de grandes difficultés à organiser leurs déplacements. Problème principal : nombreux vols annulés, manque de remplissage des avions ou manque de personnel. Une situation à laquelle Isabelle Bernard, directrice de Rêve Voyage, à Brive est régulièrement confrontée.

« Par exemple, je suis allé en Asie, au Vietnam et au Cambodge : certaines sections ont été modifiées et annulées sur les deux événements en octobre et novembre. Les voyages ont été annulés directement et simplement et donc nous faisons des contre-recommandations aux clients. » , cependant, même ouvertement réservé à l’avenir. Ils craignent que la crise ne les rattrape eux aussi et peu envisagent avec confiance l’été 2023.

À Lire  Guides de voyage médiévaux

Le bilan de la saison estivale à l’aéroport de Limoges est également disponible dans le 9-12 Bleu Limousin, ce mercredi matin avec une émission spéciale depuis le hall des départs.