Une trentaine de familles ribéracoises à l’étage, et l’un des fleurons industriels de la ville qui est en train de disparaître. En une semaine, les 32 salariés de Besse & Oups

vu son monde s’effondrer. Le tribunal de commerce de Périgueux a prononcé ce mardi 4 octobre la liquidation judiciaire immédiate de l’entreprise, rapporte le tribunal à France Bleu Périgord.

Pas de repreneur déclaré

Le constructeur de camions remorques, l’un des principaux acteurs de ce marché en France, a été durement touché par la grêle du 20 juin. L’atelier de 4 000 mètres carrés a été dévasté, révélant la présence d’amiante dans tout le bâtiment. Depuis, la production n’a jamais pu reprendre. Et les dégâts sont colossaux, jusqu’à un million d’euros selon les salariés.

Contacté, le PDG de l’entreprise n’a pas souhaité répondre à France Bleu Périgord, mais a seulement indiqué que « ce qui nous est arrivé est un problème avec notre assurance qui ne couvre pas » les dégâts de grêle. « J’ai été bas pendant plus de trois mois sans succès », assure Philippe Verdier. Les salariés reprochent de leur côté à la direction de ne pas avoir modifié un contrat d’assurance jugé « obsolète ».

À Lire  Comment calculer le prix d'une assurance auto pour jeune conducteur ?