Un accord a été signé entre le ministère égyptien de la Coopération internationale et le gouvernement français pour contribuer au financement de 55 rames de la ligne 1 du métro du Caire.

Le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi a publié un décret présidentiel approuvant un prêt de 776,90 millions d’euros avec la France, rapporte l’agence de presse du Moyen-Orient (MENA).

Un accord a été signé entre le ministère égyptien de la Coopération internationale et le gouvernement français pour contribuer au financement de 55 rames de la ligne 1 du métro du Caire.

L’arrêté a été publié au Journal officiel du jeudi 24 novembre 2022.

Alstom s’assure le financement complet du projet de la ligne 1 du métro du Caire

En novembre 2021, le géant français des transports s’est vu attribuer un contrat de 876 millions d’euros par l’Autorité nationale des tunnels (NAT) pour l’acquisition de 55 trains Metropolis et un contrat de maintenance de huit ans pour moderniser CML1.

Ramy Salah El Din a déclaré à Zawya Projects que le protocole intergouvernemental de financement du projet a été signé [en juin 2021] par Bruno Le Maire, le ministre français de l’Économie, des Finances et de la Relance, et Kamel El-Wazir, le ministre égyptien des Transports.

Grâce au solide soutien des autorités françaises, Alstom a pu coordonner un financement compétitif et à long terme couvrant 100 % du prix du contrat. Pour CML1, [we got] un faible taux d’intérêt fixe, une échéance de 40 ans dont un délai de grâce de 15 ans », a-t-il déclaré, ajoutant que des discussions sont en cours pour financer CML6 [Cairo Metro Line 6].

Andrew Deleone, président d’Alstom Afrique, Moyen-Orient et Asie centrale, et Essam Wally, président de NAT, ont signé un protocole d’accord pour travailler ensemble sur la nouvelle ligne de métro.

À Lire  "La transparence, l'avenir du recrutement", François Leverger (HelloWork)

« Ces accords reflètent l’engagement profond d’Alstom à s’associer au ministère des Transports et à NAT pour développer une infrastructure ferroviaire moderne et fournir de nouvelles solutions de mobilité innovantes pour l’Égypte », a déclaré Salah.

Il a ajouté qu’il s’agissait de financement vert, « mais les détails sont encore en discussion ».

Localisation

Le PDG d’Alstom a déclaré que l’entreprise envisageait un plan ambitieux de localisation des systèmes ferroviaires et du matériel roulant, notant que la réalisation des activités du projet localement créerait des emplois directs et indirects en Égypte et apporterait un transfert de technologie.

« Les travaux de maintenance [CM1] seront effectués au dépôt du Caire et gérés localement, créant des opportunités d’emploi à long terme pour les talents locaux. Le plan de formation et de développement sera établi en partenariat avec l’Egyptian Metro Company (ECM), l’opérateur et responsable de la maintenance de la ligne 1 », a-t-il révélé.

Il a ajouté que les trains Metropolis d’Alstom pour CML1 auront 9 voitures par train, auront de larges couloirs et un espace réservé aux femmes, et chaque train aura une capacité maximale de 2 580 passagers.

« La proposition d’Alstom comprend un design unique qui reflète l’histoire et la culture du Caire », a-t-il ajouté.

Alors que le financement de la première ligne est bouclé, d’autres détails importants sont en phase de finalisation, précise le PDG d’Alstom.

« Le calendrier de livraison [de la ligne 1] est toujours en discussion », a-t-il révélé, ajoutant que pour la ligne 6, des discussions sur le financement, la production locale et la création d’emplois sont en cours.