Initiés par le nouveau représentant légal de la Communauté Cité Béthel, le Pasteur Moïse Mbiye, dit la Réserve d’Eternité, le séminaire biblique et l’école du ministère ont survécu. Du 11 au 16 octobre 2022, 126 assemblées de la Cité Béthel à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, ont été regroupées selon leurs subdivisions évangéliques, ou zones géographiques selon leur proximité les unes des autres. Le thème du séminaire était « … mais Dieu l’a fait grandir ». Thème tiré des écritures dans Corinthiens chapitre 3 verset 6.

Les enseignements à l’école du ministère se sont concentrés sur « Comment recevoir un héritage spirituel ». Afin que ce rendez-vous spirituel très important démarre du bon pied, différents intervenants invités à cet effet ont assisté au service dominical le 9 octobre 2022 à la Cité Bétel avec le Pasteur Moïse Mbiye, Réserve de l’Éternité. Il s’agissait de pasteurs des provinces de ce pays, à savoir Nord et Sud Kivu, Katanga, Equateur, Sankur, Kasaï central, Congo central, Mai-Ndombe, et aussi de Kinshasa et « d’ailleurs ». Nous avons également compté des pasteurs sud-africains et du Congo Brazzaville.

Pasteur Moïse Mbiye, représentant légal de Cité Béthel

Il faut noter que de l’arrivée des différents intervenants à Kinshasa au déroulement du séminaire et à l’organisation elle-même, rien n’a été laissé au hasard. Tout le monde pouvait sentir l’excellence des compétences en leadership du procureur juridique.

Quid de la Communauté cité Béthel ?

Il convient de noter qu’en plus du séminaire sur l’Holocauste et des nombreuses autres et bien connues Retraites Siloé tenues récemment, ce séminaire, qui a réuni des croyants et des non-croyants de tous horizons, était le premier séminaire depuis la nomination de l’Abbé Moïse Mbiye comme son représentant le 15 septembre 2021 en remplacement de l’Apôtre Emmanuel Mbiye Mulay.

Pour la Communauté numéro un Cité Béthel, cette rencontre spirituelle est l’occasion pour les participants d’entendre des enseignements profonds basés sur des principes bibliques qui peuvent changer positivement des vies, influencer les générations présentes et futures, véhiculant des valeurs et la culture d’excellence qui les fait. des leaders capables d’influencer la société et de se placer dans les rangs des décideurs.

L’église Cité Bethel a été fondée au début des années 1980 en République démocratique du Congo. Fondée par l’apôtre Emmanuel Mbiye Mulaya, elle compte aujourd’hui 1 190 congrégations dispersées dans tout le pays et dans le monde. Cela en fait l’une des grandes communautés chrétiennes de la RDC. Sa mission est d’évangéliser, d’exposer les œuvres du diable, de combattre l’idolâtrie par un enseignement basé sur la sainte doctrine, accompagné de libération et de toutes sortes de miracles. Il a également pour mission de transformer des vies, de changer positivement les mentalités en renouvelant l’intelligence, en priant et en manifestant des dons spirituels, et en conduisant le peuple de Dieu à la vraie repentance à travers l’évangile de Jésus.

À Lire  Youssef al-Qaradawi est mort, mais son poison fonctionne toujours

Portrait du Pasteur Moïse Mbiye

Pasteur Moïse Mbiye à la tête de Cité Béthel.

Depuis le décès du visionnaire et fondateur de la communauté Cité Béthel, l’Apôtre Emmanuel Mbiye Mulaya, le Révérend Moïse Mbiye, la Réserve des Éternels, a pris les rênes de la communauté après les élections tenues le 15 septembre 2021 à Kinshasa. Sur les 53 membres effectifs habilités à voter selon les textes qui régissent la communauté, 37 voix placent le Pasteur Moïse Mbiye à la tête de la communauté en tant que représentant légal.

Moïse Mbiye a été curé responsable de l’Assemblée centrale de Limete 1ère rue Funa pendant plus de 10 ans. Cinquième d’une famille de 9 enfants, il est né à Kinshasa le 9 septembre 1982 dans la famille de l’apôtre Emmanuel Mbiye Mulay et de Teresa Bitota. C’est à l’âge de 6 mois que son père le consacre à l’église, ce qui affectera sa vie au service de Dieu dès l’âge de 10 ans. L’âge où son père découvrira sa passion pour la musique lorsqu’il rejoindra un groupe d’enfants appelé « Junior Cult »

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Moïse Mbiye entre à l’école théologique de Kinshasa, dirigée par un théologien canadien, dont il sort diplômé avec mention. Sous la tutelle et les conseils du pasteur Ignace Ndumbi de la Cité Bethel de Salongo / Debonhomme, Moïse Mbiye a appris à diriger une église et est ensuite devenu l’assistant de son formateur.

De 2007 à 2009, il s’est pleinement impliqué dans le travail missionnaire, fondant plusieurs églises dans l’est de la RDC et au Congo Central sous la supervision du pasteur Celé Mitanta, avant d’être nommé coordonnateur de la mission jeunesse pour Christ JMC en sigle au siège de la Cité Bethel Limete Funa.

Lorsque l’apôtre Emmanuel Mbiye Mulaya est tombé malade, l’Église a traversé une période difficile, marquée notamment par des scissions, des luttes internes et des luttes pour le leadership. Puis l’église perd son secrétaire général. Moïse Mbiye est nommé Coordonnateur de toutes les assemblées de Cité Béthel et fait face à plusieurs défis, dont la reconstruction de l’église et les finances.

En 2021, l’église se réunit en assemblée générale sous la supervision de son père biologique, revenu de soins en Europe. Ces assemblées réunissent 53 membres de l’église légalement reconnus comme ayant le droit de siéger.