Fin juin dernier, l’Association Française des Sociétés Financières (ASF) publiait un rapport résumant les résultats des coopératives de crédit, et ce, au cours du deuxième trimestre 2022. Ledit rapport montre que, par rapport à l’année dernière à la même période . , la production de crédit à la consommation est en nette progression, avec une croissance à deux chiffres.

Des ménages toujours enclins à s’endetter

Les temps sont durs. Hormis la crise sanitaire, les ménages français font face à une inflation quasi inédite.

Pour beaucoup d’entre eux, emprunter est devenu une nécessité. Dans ces circonstances et sans grande surprise, le nombre de prêts émis est en hausse dans les grands établissements financiers, notamment dans le crédit à la consommation.

Important Pour ce type de prêt, une hausse de + 11,8 % a été observée, avec le deuxième trimestre 2021 comme point de référence. Sur le seul mois de juin, le nombre de crédits à la consommation progresse de +4,1% par rapport au mois précédent. an.

Les crédits renouvelables et les prêts personnels ont la cote

Parlant d’autres facteurs, il semble que l’évolution la plus importante soit liée à la dette. Le montant apporté par diverses banques et autres institutions de microfinance a augmenté de +22,6% au deuxième trimestre, par rapport à la même période en 2021.

Vient ensuite le prêt personnel. La hausse du mois de juin est égale à + 6,1 %, mais surtout, plus que sur l’ensemble du trimestre (et toujours par rapport au même trimestre de l’année précédente), elle atteint + 17,3 %.

À Lire  Les 5 étapes d'ESET pour protéger votre école contre les cyberattaques - Communiqués de presse

Récemment, les prêts dédiés à l’achat de voitures d’occasion ont également augmenté de plus d’un quart, +17%. La hausse mensuelle atteint, actuellement, + 10,1 %.

Le seul inconvénient : un mauvais crédit pour les achats de voitures neuves. Plus d’un quart en général, les résultats ne sont pas dangereux puisqu’il est évoqué une hausse de + 0,5 %. Mais il est difficile de dire qu’entre mai et juin 2022, ce type d’investissement a diminué de -5,8%.

Revenant aux bonnes nouvelles, du moins pour le marché du crédit et les établissements concernés, le nombre de prêts dédiés à l’amélioration de l’habitat a également augmenté, qui est de +9,7% en un mois et de +7,9% au deuxième trimestre 2022.