Selon l’Observatoire National des Stations de Montagne-Atout France, la fréquentation des stations de montagne pour les vacances de Noël a été satisfaisante. L’occupation de l’hébergement est de 70% pendant les deux semaines. L’année dernière, c’était 74 %. Le faible enneigement en moyenne et basse altitude, notamment en Haute-Savoie et en Isère pour les Alpes du Nord, n’a pas affaibli l’engouement pour les séjours à la montagne à cette période de l’année, où l’heure est davantage aux rassemblements familiaux et aussi à la pratique intensive de la neige. sports et loisirs, en pensant au ski alpin. Il faudra attendre quelques jours pour connaître son effet sur l’activité des stations de ski, car depuis la deuxième semaine des vacances 50% des pistes en France ont fermé. Les Domaines Skiables de France (DSF) ne donneront leurs premiers chiffres qu’à la fin de cette première semaine de janvier, encore très chargée de vacanciers internationaux, de retour en grand nombre dans nos massifs, et en congés jusqu’au 7.

La montagne attire toujours « Malgré une douceur sans précédent pour cette période de l’année et une consommation inégale, la montagne résiste », résume Michaël Ruysschaert, directeur général de L’Agence Savoie Mont Blanc. Pour la 1ère destination montagnarde de France, les taux de remplissage s’élèvent à 69% pour la semaine de Noël et 78% pour la semaine du Nouvel An. Un bon millésime malgré un calendrier des fêtes défavorable avec des jours fériés tombant le dimanche, une inflation et un enneigement parfois mauvais qui rappelle l’hiver 2015- 2016. Pour l’organisme de promotion bi-sectorielle tourisme, ces vacances de Noël confirment une fois de plus l’importance de la flexibilité des séjours et la nécessité de les sortir du saint sabbat en sabbat. Le dispositif Ski M’arrange – initié par l’Agence Savoie Mont Blanc et aujourd’hui adopté par 13 partenaires (touristes et distributeurs) – a été un véritable succès.

À Lire  Nwèl kaz an kaz : une tradition qui perdure - Guadeloupe la 1ère

Les stations d’altitude affichent complet En Isère, le taux d’occupation varie entre 50 et 70% selon les stations en moyenne. Comme en Savoie et en Haute-Savoie, le troisième département alpin du nord a connu une affluence constante durant la deuxième semaine des vacances scolaires, avec un taux d’occupation compris entre 80 et 100 %. L’observatoire touristique d’Isère Attractivité confirme que toute la clientèle habituelle des stations d’Alpes Est Ici était au rendez-vous, si bien que les volumes de nuitées dépassent ceux de l’an dernier pour la même période, avoisinant ceux de l’hiver 2019-2020. Bien enneigées, les stations d’altitude de l’Oisans ont bénéficié d’un transfert de clientèle des autres monts isérois, à l’instar de leurs homologues des vallées de la Tarentaise et de la Maurienne. Rappelés, l’an dernier, ils ont particulièrement souffert de l’absence des étrangers et notamment des Britanniques, et du bon niveau d’enneigement même à basse altitude.

Janvier et février prometteurs Les prévisions pour la suite de la saison, et notamment les vacances de février, que les professionnels jugeaient encourageantes début décembre, le restent mais restent plus que celles de Noël, en fonction de l’évolution du manteau neigeux. Les météorologues prévoient un changement de temps à partir de ce dimanche avec une baisse de température, qui pourrait être favorable au retour de la neige dans les Alpes, sans que l’on connaisse encore la hauteur exacte de la limite pluie-neige.