Publié le 15 novembre 2021 à 11 h 42

Le résultat des examens de santé et de toutes les conditions médicales liées à l’assurance emprunteurs qui accompagnent l’inscription d’un prêt immobilier : un four Celui-ci est réservé en priorité aux clients fidèles du Crédit Mutuel pour accéder à leur emplacement principal. A compter du 1er décembre, le secteur bancaire met fin à toutes les questions liées à la santé de ses clients, ce qui signifie qu’ils ne peuvent plus être soumis à des frais supplémentaires, à l’exclusion de garanties ou à un refus de prêt pour raison médicale.

Le Crédit Mutuel cite l’exemple d’un emprunteur de 50 ans qui vient d’être diagnostiqué d’un cancer du pancréas et qui n’a pas pu acquérir les biens annexes et le refus d’assurance de l’emprunteur. A partir d’aujourd’hui, il sera accepté sans frais supplémentaires ni exclusions. De même, un emprunteur diabétique de 43 ans est soumis à 20 euros supplémentaires par mois plus une surprime sauf en cas de complications liées à son état (par exemple neurologique ou cardiaque) il ne percevra plus quatre majorations ou exclusions.

Client depuis 7 ans

Pour bénéficier de ce dispositif, vous devez être client du Crédit Mutuel en crédit direct sur vos revenus principaux depuis 7 ans et avoir moins de 62 ans au moment de votre inscription. L’assurance coûte jusqu’à 500 000 € par emprunteur. Pour les clients disposant déjà d’une assurance-crédit auprès du Crédit Mutuel (qui remplit ces conditions) et faisant l’objet d’une majoration ou d’une exclusion, celle-ci sera résiliée au 1er décembre 2021.

À Lire  Professionnels des clercs et notaires : le recouvrement des cotisations d'assurance maladie et des pensions revient à l'URSSAF 1er janvier 2023 - MyActu par la Revue Fiduciaire

Mutualisation des risques

Le Crédit Mutuel joue pleinement la carte de la mutualisation des risques dans le traitement de la classification des contrats d’assurance emprunteurs, qui peut faire baisser les coûts pour les petits clients en bonne santé. La troisième banque française s’oppose fermement au nouveau projet de loi pour la résiliation à tout moment de l’assurance des emprunteurs déposée par les membres du groupe Agir Ensemble. Le président du Crédit Mutuel, Nicolas Théry, y voit une « américanisation » qui débouche sur un « far-west » où les jeunes et les bien portants verront leurs prix baisser et/ou non y compris dès l’accession à la propriété.

Le Crédit Mutuel a également appelé d’autres banques à suivre son plan. Les dirigeants du secteur bancaire affichent un coût annuel d’environ 70 millions d’euros correspondant au manque à gagner lié aux surtaxes perçues aujourd’hui par le Crédit Mutuel.

Quelles actions acheter ?

Réaliser les meilleurs investissements nécessite une compréhension approfondie des marchés, de leurs processus, de l’économie et comprend l’étude du cœur de la stratégie de chaque entreprise. La rédaction d’Investir le fait pour vous et conseille ses abonnés sur plus de 800 valeurs. Bénéficiez de leurs conseils commerciaux, marketing, publicitaires ou commerciaux en vous inscrivant à Investir.