Dans le cadre de la stabilité énergétique, le Gouvernement appelle les Français à ne pas dépasser les 19°C, que ce soit dans leur logement ou dans leur entreprise. Une mesure stricte, qui peut entraîner des sanctions.

Chauffage à 19°C obligatoire : que dit la loi ?

Elisabeth Borne le rappelait en septembre dernier : « La règle est de chauffer jusqu’à 19°C. » Un arrêté pour inciter les familles à changer leurs habitudes concernant l’utilisation du chauffage. Et cette loi n’est pas nouvelle : « il y a une déclaration de 1974, du choc pétrolier, qui force ces dix-neuf degrés mais que tout le monde avait largement oubliée, avait montré Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, dans les colonnes du Figaro.

Chauffage à 19°C obligatoire : comment le gouvernement surveille les Français ?

Le gouvernement ne s’est pas vraiment occupé des Français. Il faut savoir qu’il n’y aura aucun contrôle, surtout dans les foyers. Cependant, les entreprises sont responsables du respect de cette température de 19°C. Le gouvernement peut certainement poser des questions sur les factures d’électricité ou demander une liste complète de tous les services publics. En cas de violation de cette loi, les entreprises sont passibles de sanctions.

Chauffage à 19°C obligatoire : une amende en cas de non-respect

Pour les familles et les particuliers, pas de panique : il n’y a pas d’amende si vous décidez de régler votre chauffage à plus de 19°C. Pour les entreprises, la loi n’est pas la même. En cas de non-respect, l’amende est estimée à 1 500 €. En cas de récidive, elle peut atteindre 3 000 €.

À Lire  Pourquoi acheter une perceuse à percussion et comment choisir ?