Dans le cadre du Mineral Valley Renewal Commitment, 98 maisons seront rénovées à chaud Maisons & Villes, dans deux ans, dans la ville des Hauts Près.

Déjà 16 maisons d’ici la fin de l’année, puis le reste en deux ans, c’est à dire. 98 toutes maisons dans les Hauts Près de Lallaing. C’est un engagement pris par le propriétaire de la communauté, Maisons & Villes, responsables de l’entretien thermique des habitations dans le cadre du Mineral Valley Renewal Commitment.

Ce programme gouvernemental massif, à partir de 2017, vise à réaménager le terrain après le déclin de l’extraction du charbon. Plus de 10,4 millions d’euros ont été alloués à l’ensemble des 98 maisons de la ville. Cela équivaut à 107 000 euros par maison, une à deux chambres et une maison de trois chambres avec étage. Quatre mois, en moyenne, sont nécessaires pour réparer une maison. L’Etat et la région subventionnent l’opération à hauteur de plus de 824.000 euros en premier et 291.000 euros. La commune et Douaisis Agglo contribuent à hauteur de 3 000 euros par logement. Le bailleur a investi 1,2 million d’euros en fonds propres et prêté 8 millions pour l’ensemble des projets « qui seront réduits en quatre ans », a précisé le directeur de Maisons & Villes.

Dans les Hauts Près, les maisons feront l’objet d’une importante rénovation thermique, les faisant passer de la classe énergétique E voire F à C. L’objectif est de réduire la facture énergétique des habitants. Le locataire assure qu’il sera divisé en trois une fois les travaux terminés. « Ce serait trop cher de faire plus », a déclaré Thomas Dewally de Somabat, qui porte le projet. « C’est déjà plus », a-t-il dit à propos de la classe énergétique.

À Lire  Noailly. Aménagement du MTL : travaux de 1,3 million d'euros

Ce papier peut parfois être un peu écrasant pour les résidents du comté, surtout en ces temps de prix élevés de l’énergie. « Je chauffe ma maison entre 20 et 22 degrés, et je paie 240 euros de chauffage et d’électricité par mois », raconte-t-on. Mais en général, les habitants sont très contents. Hormis « quelques personnes âgées qui ont peur de sortir de leur maison pendant les travaux », le maire de Lallaing, Jean-Paul Fontaine, glisse lors de son allocution mais admet toutefois les conditions posées à la rénovation. regrettant le retard administratif de la part de l’Etat qui est techniquement qualifié.

Démarrés en mai dernier, les travaux de rénovation thermique des premières maisons ont commencé à se terminer. Jusqu’à vendredi dernier, des maisons d’exposition étaient disponibles dans la ville, lors de visites organisées par Maisons & Dans les villes, pour que les habitants puissent venir voir les résultats de la rénovation et le faire par eux-mêmes, cela peut être leur maison.