A l’occasion de la semaine européenne de…

A l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, coordonnée cette année par l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) sur le thème du textile, le CCLO propose diverses animations sur six jours. Du 19 au 26 novembre, les équipes investiront les marchés, magasins et bibliothèques du territoire avec des activités ludiques et pratiques pour réduire et valoriser leurs déchets textiles.

On peut ainsi facilement « réduire à la source nos déchets textiles sanitaires, en passant du jetable au lavable, meilleur pour la santé, l’environnement et le porte-monnaie », défendent les animateurs. Qui présentera des kits zéro déchet à adopter dans la cuisine et la salle de bain (éponges, tops de vaisselle, cotons, culottes menstruelles, couches, etc.).

74 bornes à vêtements

Côté réemploi, les ateliers Furoshiki vous permettront de vous initier à l’art de plier les restes de rideaux ou foulards, pour de beaux emballages cadeaux en tissu. Enfin, on peut essayer de recycler sans se tromper, en jouant à un trieur professionnel, plongé dans un tapis de centre de tri grâce à des lunettes de réalité virtuelle.

Globalement, nous achetons 40 % de vêtements en plus qu’il y a quinze ans. « L’industrie textile émet quatre milliards de tonnes de CO2 par an, soit plus que les transports aérien et maritime réunis, soulignent les organisateurs de la rencontre. C’est aussi une grande consommatrice d’eau et de pesticides (pour la culture du coton par exemple). 🇧🇷

De plus, 240 000 tonnes de microparticules de plastique sont rejetées dans les océans chaque année à cause du lavage de nos vêtements synthétiques, principalement des produits à base de pétrole. Et moins de 1% des textiles sont recyclés.

À Lire  7 clés pour des vacances individuelles réussies

Dans le département, le recyclage s’organise, notamment grâce aux 74 bornes laveries Le Relais réparties sur le territoire du CCLO. En 2021, 248 tonnes de vêtements, chaussures et tissus (hors textiles sanitaires) y ont été déposés, leur donnant une seconde vie grâce à la réutilisation ou au recyclage.