La société française Papernest poursuit son développement à Barcelone et inaugure ses nouveaux bureaux à Poblenou.

Le ministre catalan des Affaires Roger Torrent, le consul général de France Olivier Ramadour et des représentants de la French Tech participent ce mercredi à l’inauguration en grande pompe du nouveau bâtiment de la société Papernest à Poblenou, en présence du PDG Philippe de la chevalerie. La box française s’est installée dans un bel espace post-industriel de 6000m2 dans le quartier branché de [email protected] pour loger ses 700 salariés.

La scale-up qui aide les utilisateurs à gérer leurs différents contrats et abonnements transfère son personnel de Paris à Barcelone, ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ »La crise du Covid a accéléré l’envie de quitter Paris. Aujourd’hui, les gens veulent une qualité de vie ensoleillée et balnéaire comme celle de Barcelone », a déclaré Louise Desgrées, porte-parole de Papernest.

Une position stratégique

Au-delà du bien-être de ses salariés, l’entreprise a choisi Barcelone pour sa position géographique : proche de la France et non loin de l’Italie qui est aussi un marché important. Papernest veut aussi s’implanter en Espagne avec l’emploi de 200 à 300 personnes d’ici 2023 pour toucher le marché local.

Visite de Roger Torrent, Ministre du Travail de Catalogne accompagné de Philippe de la Chevasnerie.

Malgré cet éclat, la direction se veut prudente en raison de la crise énergétique. Papernest a trouvé le meilleur contrat de gaz ou d’électricité pour l’utilisateur. Les bonnes offres se sont rétrécies depuis le début de la guerre en Ukraine, on se rabat sur d’autres types d’abonnements (box internet, téléphone portable, assurance habitation).

À Lire  "Je crois au développement créateur de valeur"

Considérée comme la « pépite » de la French Tech Barcelona, ​​Papernest accueillera jeudi, suite à son inauguration, la première édition du French Tech Barcelona Summit. Une façon de s’ancrer un peu plus dans l’écosystème local.