Alors qu’une nouvelle vague de Covid-19 déferle sur la France métropolitaine et que le virus reste présent dans les territoires d’outre-mer, on apprend que, plus que par le passé, des personnes souffrant d’asthme pourraient être concernées.

« Medscape », qui donne périodiquement la parole à des spécialistes, pour comprendre l’évolution des maladies et des virus, a analysé le Covid-19. Dans ce site d’actualité médicale, le Dr Colas Tcherakian, pneumologue à l’hôpital Foch de Paris, présente ses observations sur des patients ayant contracté ce virus qui altère la planète depuis trois ans. Selon ce médecin, la huitième vague qui s’approche actuellement de la France révèle un réel danger pour les personnes asthmatiques. Ces derniers sont désormais les plus exposés au coronavirus, contrairement à ce que montraient les hospitalisations au début de la pandémie.

Par conséquent, il s’agit clairement d’une recommandation que le Dr. Tcherakian s’adresse aux patients asthmatiques, le pneumologue vise à alerter la population sur les changements observés chez les patients testés positifs ces dernières semaines. La variante d’Omicron BA.5 semble modifier les symptômes de la maladie, notamment liés aux pathologies bronchiques, selon lui.De plus, il semblerait que certains patients associent grippe et Covid-19, qui circulent simultanément, provoquant de nouvelles complications. Ces deux pathologies ont un fort impact sur les voies respiratoires.

En 2020, avec l’arrivée du coronavirus, une attention particulière a été portée aux personnes asthmatiques. Des mises en garde ont d’abord été adressées à ces patients ; or, dans les faits, les asthmatiques n’étaient pas les plus nombreux dans les services hospitaliers Covid. Aujourd’hui, avec l’arrivée de nouvelles variantes, combinées à la grippe, elles semblent être les plus touchées. Le pneumologue évoque même des cas d’asthme réapparaissant chez certains patients qui n’avaient plus de crises.

À Lire  Coronavirus : "La nouvelle variante du BQ.11 provoque quelques symptômes", estime Yves Coppieters

La variante majoritaire actuelle aurait donc un impact certain et agressif sur les voies respiratoires et les bronches. Il est clair que la maladie change avec les symptômes. Les mois à venir indiqueront si nous entrons dans une nouvelle ère de Covid, avec des symptômes de plus en plus observés chez les patients hospitalisés.