Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a déclaré lundi à Alger que la formation est l’axe principal de la stratégie du secteur car elle fournira aux journalistes les qualifications nécessaires pour travailler avec les fausses nouvelles et fournir des informations honnêtes et fiables aux citoyens. « La formation est l’axe principal de notre stratégie, car elle donne aux journalistes les qualifications nécessaires pour faire face aux fausses informations et fournir des informations exactes et fiables aux citoyens », a déclaré M. Bouslimani qui a commencé. envoi d’une journée de formation au profit de la famille du journaliste sur les grandes lignes de la politique adoptée par le secteur de la solidarité nationale dans la prise en charge des catégories vulnérables, accompagné de la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Kaoutar Krikou. Le ministère de la Communication a lancé récemment un programme de formation à la communication institutionnelle, qui était initialement destiné aux régions de l’Est et du Sud du pays, et qui sera prochainement étendu à d’autres régions, a rappelé le ministre, ajoutant que ce programme vise essentiellement « dynamisation et développement du rôle des cellules de communication et des journalistes, au niveau central et local, afin d’accompagner la politique de l’Etat dans la résolution des problèmes des citoyens et l’amélioration de leur cadre de vie. qui contient une approche de coordination et de complémentarité sectorielle, s’inscrit dans la stratégie du secteur de la communication, qui repose sur l’appui à l’action participative, pour atteindre les objectifs de l’Algérie nouvelle, avec l’apport des compétences nationales dans différentes spécialités ». qui nécessite, a-t-il dit, la fourniture continue d’une formation moderne adaptés aux changements qui s’opèrent dans la société et dans le monde, notamment à la lumière de la révolution technologique de l’information et des communications. Il a précisé que la participation de son département à cette initiative s’inscrit « dans le cadre de la mise en place d’une presse spécialisée », appelant les différents secteurs à « adhérer à cela, notamment à travers l’organisation de formations au profit des journalistes ».

À Lire  Inclusion – Education – Lutte contre la corruption | En surbrillance | Acteurs publics