En France, les propriétaires ont de plus en plus de mal à se financer. Les taux hypothécaires continuent d’augmenter, avec un taux de croissance encore plus élevé à partir de juillet 2022. Le rythme de consommation joue également un rôle dans la limitation de l’accès des ménages au crédit.

Les courtiers en crédit immobilier viennent de publier leurs rapports d’activité pour la saison été 2022. Selon eux, obtenir un crédit immobilier devient de plus en plus difficile. Plusieurs facteurs expliquent cette complication : la hausse continue des coûts immobiliers, la contrainte de l’usure et la flambée des taux d’intérêt.

L’effet ciseau généré par ces paramètres exclut de plus en plus de personnes de l’accession à la propriété. En fait, plusieurs demandes de financement ont été rejetées en raison du seuil d’usure. Ce ratio représente le taux au-dessus duquel les banques ne sont plus autorisées à prêter. Garantie et assurance incluses.

De nombreux dossiers sont évincés à cause du taux d’usure

Ces taux d’usure ont été constatés récemment, mais les rénovations majeures restent insuffisantes. Le courtier révèle que pour les prêts de plus de 20 ans, le seuil est actuellement de 2,57 %. Il rappelle que depuis le début du mois dernier, la moitié des dossiers ont été rejetés à cause de ce plafond. L’usine ajoute que plusieurs réseaux bancaires :

Quant aux taux de crédit immobilier, l’Observatoire CSA Crédit Logement révèle qu’ils se situaient en moyenne à 1,68% en juillet dernier. Cela représente une évolution de +62 points de base jusqu’en décembre 2021. Les données de la Banque de France publiées il y a deux mois confirment cette évolution positive.

À Lire  Fraude aux informations personnelles (CPF) : bonnes pratiques / Actualités / Accueil - Services de l'Etat dans l'Eure

De son côté, le courtier tarde. Il dit que les taux n’ont pas augmenté ce mois-ci. La société explique que cette stabilité est attestée par plusieurs maillages publiés durant cette période, qui sont généralement :

Cependant, il note que de nombreuses banques partenaires sont réticentes à financer des projets d’acquisition immobilière. Autre indicateur alarmant concernant les complications d’accès aux crédits pour les ménages tricolores.

La montée des taux d’emprunt s’est accélérée

En ce qui concerne les prêts sur 20 ans seulement, notre directeur des communications et porte-parole, Maël Bernier, souligne :

Sur l’ensemble du marché, hors renégociations et toutes périodes confondues, nos experts constatent également une hausse. En juillet dernier, ils ont enregistré une hausse de 0,3 point par rapport au mois précédent. Durant cette période, nos clients ont donc pu obtenir des prêts avec un taux d’intérêt moyen :

D’autres courtiers ont également ressenti cette hausse des taux. On a vu une exacerbation de leur reprise fin juillet 2022. Pour les dossiers déposés, il a constaté une augmentation d’environ 0,16 € des mensualités. Un autre expert de l’industrie a déclaré:

Elle a dit qu’ils ont montré une croissance significative dans toutes les catégories d’emprunteurs.