Entre 30 et 40 000 visiteurs sont attendus les samedi 1er et dimanche 2 octobre à Évreux. L’invité d’honneur est BA105, et le thème est l’aviation militaire et civile.

par les éditeurs d’Evreux

Publié le 30 sept. 22 à 9h25

Il y a des lapsus qui résument tout. Par exemple, le maire d’Évreux. Lors de la présentation du 7ème Festival Normand, Guy Lefrand parlait de « Base Gaulle ». Pendant deux jours, samedi et dimanche, la base aérienne 105 sera construite sur la place du Général de Gaulle, transformant le centre-ville en une véritable base militaire. « Cette fois ce n’est pas la ville qui est l’invitée d’honneur, mais la BA105 », confirme le maire d’Évreux. Au contraire, le moment est bien choisi car l’armée française est au centre de nombreuses activités, note-t-il. Avec l’avènement des militaires et le renforcement de la base, on en parle plus que jamais. Et avec un œil sur le ciel et ses caprices pour dire combien « on attend beaucoup de ces fêtes normandes. Les gens veulent sortir – le rallye Harley s’est bien passé, tout comme le festival de la bande dessinée. Habituellement, nous avions 30 à 40 000 visiteurs, l’année dernière, il y en avait un peu plus de 20 000 – en raison de toutes les restrictions covid, c’était beaucoup plus compliqué. J’ai de grands espoirs pour cette édition – à condition qu’il fasse beau – a-t-il avoué.

L’idée de départ était d’accueillir toute la Normandie à Évreux car Évreux est la porte d’entrée de la Normandie.

Les temps forts à ne pas manquer

Dans cette septième édition, Guy Lefrand rappelle que « l’idée de départ était d’accueillir toute la Normandie à Évreux, car Évreux est la porte de la Normandie ». Un thème clair, l’invité d’honneur de la ville. « Il est toujours très éclectique. Le thème était une vache, un cheval et des châteaux. La ville d’honneur est toujours l’invitée d’honneur : Bayeux, Granville, Fécamp, l’Aigle… Le thème de cette année est l’aviation. Plein de trucs aéronautiques et cette fois ce n’est pas la ville invitée d’honneur, c’est la BA105. On pourrait dire une ville dans une ville. A ses côtés, représentant la BA 105, le lieutenant-colonel Magali Delbosc ne pouvait que se réjouir de cette exposition offerte à son corps militaire. « C’est un honneur que la base ait été nommée invitée d’honneur de ces fêtes normandes. Il est important pour nous de partager nos capacités, notre savoir-faire avec les Ebroïciennes et les Ebroïciens. Parce que nous sommes particulièrement bien intégrés dans le tissu local. En effet, il nous a semblé nécessaire de nous montrer à la hauteur. Si nous arrivons à 30 ou 40 000 personnes – on croise les doigts pour la météo – il fallait faire avec et utiliser un maximum de ressources pour que la population puisse découvrir au moins un peu de ce que nous faisons en même temps. plus largement, dans les forces aériennes et spatiales ». Comme l’avait deviné le maire d’Évreux, BA105 « saisira cette opportunité de recrutement ». « Oui, c’est le but », reconnaît le lieutenant-colonel Magali Delbosc.

Samedi 1er octobre dans la cour de la Cathédrale : parade aérienne à 11h30 (sous réserve de disponibilité technique et opérationnelle des aéronefs et de conditions météorologiques favorables). Et à 17h30 dans la cathédrale, concert du quintette à vent de musique aéronautique.

Samedi et dimanche à 15h00 et 17h00 à Cathedral Square, Station 1903, une parodie de l’histoire des frères Wright, pionniers de l’aviation américaine, avec la Cie Zi Omnibus Cirk.

Samedi et dimanche à 14h30, 15h30 et 17h, place du Général de Gaulle, L’apéro postal, hommage burlesque aux grands pilotes de la poste des années 1930, de Mermoz à Saint-Exupéry, avec la Cie Théâtre du Vertige.

Parking Delauney, tout le week-end, groupes de musique normande : samedi 1er octobre 11h30 : Denver (soul), 13h30 : Miah Moss (pop), 15h30 : Annabella Hawk (R&B, soul, funk), au 18h00 : Movie Cover band (musique de films cultes sur l’aviation). Dimanche 2 octobre à 11h30 : Denver (soul), à 13h30 : Hot Slap (rockabilly), à 15h30 : Fama (musique du monde) et à 17h30 : Movie Cover band (musique de films cultes sur l’aviation).

samedi à 11h30, 15h00 et 16h30 ; Dimanche à 15h, 16h30 et 17h30, Place du Général de Gaulle, Satin Doll Sisters, standards américains d’après-guerre, des Andrews Sisters à Vera Lynn, de Marlene Dietrich.

À Lire  Mythe : Si vous faites de la musculation, vous ressemblerez à Schwarzenegger

Samedi et dimanche à 14h30 et 16h30 dans la cour du musée L’Aviatrice, un spectacle acrobatique, musical et conté sur l’histoire d’Adrienne Bolland, aviatrice française des années 1920, avec vous 3 secondes. A partir de 6 ans.

Au Jardin de l’Évêché : en plus de la cinquantaine de destinations touristiques normandes présentées par les offices de tourisme des 5 départements, la tente touristique vous emmènera découvrir la Normandie à vélo. Littoraux, parcs naturels, monuments, 1 600 km d’itinéraires cyclables dont 700 km de voies vertes.

Déployer autant de ressources que possible pour rapprocher les gens de ce que nous faisons

La BA105 prend ses quartiers place du Général de Gaulle

Dans la cour du musée, il y aura un marché de producteurs, des brasseries normandes et des restaurants où vous pourrez découvrir produits de la mer, fromage, cidre, calvados, poiré, andouille de Vire, viandes, volailles, bières artisanales, confitures artisanales…

Avions et soldats allemands, français et américains ont marqué l’histoire de la base aérienne 105. Le pavillon érigé sur la place de la mairie présentera les événements les plus importants de cette histoire, jusqu’aux missions actuelles de l’escadre binationale Rhin-Rhin (escadrille tactique transport) et l’escadre aérienne de commandement et de contrôle prévue.

La voie des airs

Nous pourrons rencontrer les pilotes, mécaniciens et militaires de la Base Aérienne 105 et les membres de l’escadron franco-allemand, les cadets et escadrons du Plan Jeunesse de l’Air, les professionnels du Centre d’Information et de Recrutement des Armées et les membres de l’ONAC. Vous pourrez également voir l’exposition du Musée BA 105. Exposition numérique du pays aéronautique d’Évreux, radar ANGD, présentation des capacités et missions des Forces Aériennes et Spatiales. Et essayez les simulateurs de vol Mirage 2000 (réalité virtuelle), plongez dans la soute de Transall.

Plusieurs attractions seront proposées sur la place du Général de Gaulle, où le Festival de Normandie retracera l’histoire de l’aviation, des premiers engins volants au XVIIIe siècle à la sécurité aérienne du XXIe siècle, notamment en Normandie, avec sa base aérienne 105.

Engins volants, ballons et zeppelins : épreuves folles et engins ludiques sont au cœur de ce chapiteau du Musée des Ballons de Balleroy et de l’Association des Amis du Hangar à Dirigeables d’Ecausseville.

Pioneer Bar : Au début des années 1900, les aviateurs étaient pour la plupart des designers et des aventuriers.

Ces pilotes remarquables vous invitent les deux jours à vous dévoiler leurs secrets… Vous attendez notamment l’incarnation du Capitaine Adrienne Bolland, première femme à traverser la Cordillère d’Andy en 1920… à 15h00 et 16h00 : 30 h. à partir de 14h le cours de théâtre de la MJC vous emmènera dans l’univers du Petit Prince Saint-Exupéry (20 minutes).

Blériot XI : Le Blériot XI a marqué l’histoire de l’aviation en traversant la Manche en 1909. Reconstitution d’un avion mythique avec des roues de vélo grandeur nature accompagné d’un pilote et de mécaniciens. Histoire de Blériot XI à la Première Guerre mondiale : 10h30, 14h30 et 16h30 (20 minutes).

L’aviation de loisir

Juste avant le jour J : Le 6 juin 1944, entre 3 et 5 heures du matin, plus de 3 000 bombardiers britanniques et américains larguent plus de 8 000 tonnes de bombes sur la Normandie. Dans quelles conditions le débarquement de Normandie a-t-il été organisé ? Une maquette d’avions de chasse à grande échelle, des quartiers d’habitation WASP (femme pilote militaire), une base de pilotes, 30 reconstitueurs font revivre les préparatifs de l’opération Overlord.

Il y aura aussi des vols libres, de la voltige, de l’ULM, des rallyes aériens, du parapente, des cerfs-volants, des modèles réduits d’avions, de l’aviation de loisir.

Au dessus de la mairie vous pourrez découvrir : le planeur historique Fauvel AV22S, l’avion Mignet HM-360, la « télécabine » de parapente (Icare du Festival International du Vol Libre), des ULM d’autogires.

Nous pouvons essayer: simulateur de vol d’avion VR et deltaplane. Et produire (pour les enfants) : mini parachutes, cerfs-volants, petits modèles volants, avec Eure en Ciel Parapente (MJC), Manufaktura, les aéroclubs d’Évreux, Authieux et Saint-André, les clubs ULM Air Normandie et Saint-André, le Cerf-Volant Club avec Dieppe, les clubs de modélisme d’avions Évreux Air Model et Model Air 27 et le musée de l’espace Air Passion à Angers.