« Kraken » : quel est ce nouveau sous-variant ? 

Il s’agit d’une protéine de pointe, située à la surface du SRAS-CoV-2, qui permet au virus de se fixer à nos cellules. Lorsqu’elle se modifie, elle est donc différente de la bactérie d’origine et peut donc facilement envahir l’organisme.

Par conséquent, cette nouvelle variante peut échapper à notre réponse immunitaire car elle est mieux à même de se lier à ACE2. Sur la base des résultats préliminaires de laboratoire, XBB.1.5 ne sera pas non plus sensible aux anticorps produits par le vaccin Covid-19, par rapport aux mutations précédentes d’Omicron.

Ce sous-variant d’Omicron est-il dangereux ? 

À cette époque, il n’y avait pas d’augmentation de la morbidité ou de la mortalité aux États-Unis, où XBB.1.5. il est le plus présent aujourd’hui. Mais les scientifiques pensent qu’il est trop tôt pour dire si XBB.1.5 est plus dangereux que le précédent Omicron et rien ne prouve qu’il cause plus de danger que d’autres variantes.

« Kraken » : où a-t-il été détecté ? 

La première fois que cette sous-variante d’Omicron a été détectée, c’était aux États-Unis en octobre 2022. Depuis lors, XBB.1.5 s’est propagé rapidement dans tout le pays et est désormais responsable d’environ 28 % de toutes les nouvelles infections.

Ailleurs, cette dégradation a été détectée dans au moins 23 pays, dont le Royaume-Uni. Mais désormais, il représente 4% des cas de Covid-19 dans le pays. En France, la situation n’est pas encore préoccupante. Selon Santé Publique France : « Une augmentation de la propagation du XBB.1.5, une partie du XBB recombinant, a été observée aux États-Unis. Les autorités américaines n’ont relevé aucun signe particulier en termes de sévérité. XBB. 1.5 semble circuler dans le calme dans la capitale de la France. » Actuellement, il y aura moins de 1% de cas selon l’autorité sanitaire.

À Lire  Medline Canada souligne le Mois de la prévention des chutes avec des conseils de sécurité pour les personnes âgées et les soignants

Pourtant, le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies (ECDC) a publié, lundi 9 janvier, son évaluation actualisée de la variante XBB.1.5. Sinon, cette sous-variante est sous observation.