Judo : les actualités du judo en France et dans le monde / Conseils / mercredi 5 octobre 2022 / source : alljudo

Les bienfaits de la musculation sont bien établis pour améliorer vos performances au judo, mais vous devez faire attention à ce que vous faites. Voici 4 erreurs courantes à éviter.

L’entraînement à la salle

Erreur n°1 : ne pas faire de musculation Évidemment, on ne veut pas dire qu’il ne faut pas faire de musculation, et les grands champions d’aujourd’hui, de tous pays, vont régulièrement à la salle. Comme la plupart des sports, le judo demande un entraînement physique spécifique, et passer par une salle comme celle-ci : https://www.basic-fit.com/fr-fr est un passage obligé. Pour atteindre le sommet, il faut non seulement s’entraîner dans sa discipline, mais aussi se préparer physiquement, mentalement et optimiser son alimentation. En judo, la musculation est essentielle mais doit prendre en compte une contrainte forte : il ne faut pas prendre trop de poids, sauf si l’on souhaite changer de catégorie.

Erreur n°2 : s’entraîner comme un bodybuilder Comme on vient de le voir, le but du judoka n’est pas de trop gagner (sauf dans certaines circonstances) ou d’améliorer l’esthétique de son corps. Les programmes de musculation classiques, qui pullulent sur Internet, ne sont donc pas adaptés car ils favorisent généralement la prise de masse. La littérature de musculation recommande, si vous ne voulez pas trop gagner, de « travailler tout le corps et de vous entraîner avec des séries élevées (20-30 répétitions) et des charges légères ». A cela on peut ajouter que l’entraînement en force avec de lourdes charges augmente le risque de blessure.

À Lire  La famille Chantel : les meilleures photos d'entraînement de Pedro sur Instagram

Erreur n°3 : ne pas s’étirer Outre le gain de puissance et d’endurance qui permet d’acquérir la musculation, il faut aussi l’envisager comme un moyen de mieux prévenir les blessures. Pour cela, la musculation doit être complétée par un travail de proprioception et aussi par des étirements, souvent négligés voire oubliés après les séances de musculation. Cependant, il est essentiel de s’étirer après chaque séance d’entraînement dans le gymnase. Les étirements aideront également à maintenir l’amplitude des mouvements, qui est impliquée dans l’exécution des mouvements de judo. Si on gagne en puissance mais en même temps on perd en qualité technique, le gain global sera négligeable, voire négatif.

Surveiller son alimentation

Erreur n°4 : apport calorique excessif Pour la plupart des judokas, le poids est une limitation extrêmement forte, à l’exception des catégories lourdes, c’est-à-dire celles de plus de 100 kg pour les hommes et de plus de 78 kg pour les femmes Par conséquent, le régime alimentaire doit être strict, non seulement pendant les phases de perte de poids, mais aussi pendant les périodes d’entraînement, pour éviter que le travail de musculation ne génère trop de gain. Pour cela, vous devrez limiter votre apport calorique, l’idée est donc de vous habituer à ne pas manger trop d’aliments riches en calories tout au long de l’année.