Jean-Louis Zévaco, une carrière sous les projecteurs

Vendredi dernier, à la préfecture de région, Jean-Louis Zévaco a reçu la chevalerie de l’Ordre national du Mérite des mains de Didier Codorniou, premier vice-président de la région Occitanie. Le maire de Gruissan, ancien joueur international de rugby et ami du vainqueur, a notamment déclaré : « C’est une médaille bien méritée qui récompense un homme humble avec une longue et riche carrière ».

Une carrière de cinquante ans dans l’hôtellerie, dont 37 dans le groupe Accor, où Jean-Louis Zévaco a exercé des responsabilités de direction. Né en Algérie, ce Montalbanais est un enfant de la ville aux origines modestes. Autodidacte – il n’a pas fait d’études et il le revendique – sa carrière n’en sera pas moins brillante. Il l’a commencé comme apprenti et grâce à de belles rencontres, notamment avec Claude Moscheni (ancien numéro 3 du groupe Accor) qu’il décrit comme un « père spirituel », son ascension sociale sera fulgurante.

Passionné de sport, rond et ovale, il scelle à l’ouverture de la centrale de réservation des Mondirés pour la Coupe du monde de rugby 2007 son amitié avec Didier Codorniou. Jean-Louis Zévaco « ému d’être honoré ici en ce lieu de la République », il a longuement remercié tous ceux qui l’ont aidé et soutenu durant son parcours, collègues, amis, famille, et surtout sa femme et ses deux filles. Aujourd’hui à la retraite mais toujours actif à 72 ans dans le groupe hôtelier familial HIS dont il est le président, Jean-Louis Zévaco s’est dit « rassuré et heureux aujourd’hui car la relève est en sécurité ».

À Lire  Comment se préparer à une retraite spirituelle ?