1/3 inflation, 1/3 récession, 1/3 « grande démission ». Tant que votre objectif RH est jeune et a un bon niveau de qualification, vous avez affaire à un joli « cocktail explosif ».

Le marché du travail étant paradoxalement tendu, notamment parmi ces profils plus jeunes et plus qualifiés, il est probable que les salariés de votre entreprise cherchent à maximiser rapidement leurs revenus afin de maintenir leur pouvoir d’achat (dû à l’inflation). Ils n’hésiteront pas à passer à autre chose en cas d’offre intéressante et compétitive. Ce que les joueurs ne manqueront pas (« grosse démission » oblige).

Si vous ne souhaitez pas entrer avec eux uniquement dans la dimension « transactionnelle » (récession oblige), alors vous avez intérêt à travailler rapidement sur la « valeur perçue », notamment immatérielle, de votre « proposition de valeur employé » pour votre entreprise. ouvriers. A ce stade, créer son propre programme de formation en ligne, dans le cadre du télétravail partiel ou total, pour une diffusion massive et asynchrone, peut devenir un atout RH décisif pour 3 raisons principales.

Raison N°1 : Booster votre proposition de valeur à vos collaborateurs pour les fidéliser

Le baromètre Ipsos Talenty 2021 l’a encore souligné : perspectives d’évolution, responsabilisation et stimulation intellectuelle sont au premier rang des critères de sélection matérielle des jeunes collaborateurs.

La formation et son individualisation « à la carte », comme le permet le programme de formation en ligne, sont plus que jamais un bon moyen de créer de la valeur perçue immatérielle afin de fidéliser les collaborateurs. Vous pouvez y intégrer vos modules d’intégration à l’aide d’outils et de méthodes couramment utilisés, et même mettre en œuvre vos propres programmes de développement ou programmes de mobilité interne. Des plus académiques aux plus ludiques et mobiles, il existe de nombreuses solutions qui s’adaptent à tous types de profils (bureau, terrain, simple ou plus avancé)

À Lire  Refonte : où va l'enseignement professionnel ?

Raison N°2 : Accompagner une transformation accélérée

Digitalisation, e-commerce, télétravail, data, cybersécurité, transformation durable et environnementale… les sujets de transformation se sont accélérés et ont grandi depuis le Covid ! Le syndicat professionnel de l’écosystème numérique en France prévoit notamment des résultats record pour 2022, mais continuera de miser sur les talents.

Dans un contexte de changement accéléré, la formation, et surtout la possibilité d’une mise en œuvre à distance de manière industrialisée, tout en économisant une grande partie du temps passé par les formateurs, sera un véritable atout pour les différentes équipes de votre entreprise.

Raison N°3 : Un outil de résilience, un actif déterminant pour garder la mémoire des pratiques et la transmettre

Votre programme, s’il est créé par vos propres experts en interne, peut contenir une grande partie de votre savoir-faire (outils, méthodes, pratiques, gestes professionnels, etc.). A ce titre, il peut faire partie de la mémoire et de l’outil de transmission de votre entreprise.

Même si vous comptez sur le fait que le programme e-learning sera l’un des éléments qui retiendront davantage vos employés, ce programme deviendra tout de même un outil de résilience pour votre entreprise. Le tout dans un contexte de rotation constante, de formateurs internes chronophages qui risquent de partir demain. Il sera un catalyseur pour l’intégration et la modernisation des nouveaux collaborateurs qui vous rejoindront, et ainsi la continuité de la qualité des services ou de la production fournis, même dans un contexte RH instable.

Développement des compétences, conduite du changement, fidélisation, continuité des prestations… Le programme e-learning est un atout important même pour les plus petites entreprises. Au-delà de son rôle, la RH est un outil décisif pour la résilience future de votre entreprise face à une incertitude RH de plus en plus certaine.

À propos de l’auteur

Diplômé de Grenoble Ecole de Management, Damien Schoennahl est Directeur Général Adjoint d’Insign, notamment en charge des problématiques clients « People » (proposition de valeur collaborateur, recrutement et conduite du changement). Il supervise, entre autres marketing de recrutement pour l’armée, R.A.S Intérimaire, Service Militaire Volontaire et Vatel Business School.