Publié le 23 septembre 2022 à 16h00. Mis à jour le 23 septembre 2022 à 17h11

Les courtiers en crédit ne baissent pas les bras. Depuis plusieurs mois, ils évoquaient avec force dans les médias le spectre d’une baisse de l’activité des prêts immobiliers aux particuliers. Au centre de leur colère se trouve la hache du taux d’usure, ces taux d’intérêt maximum auxquels les banques peuvent prêter, tous frais compris, y compris l’assurance emprunteur, qui éloignent de plus en plus les demandeurs de prêt.

N’oubliez pas que le taux d’usure protège les emprunteurs des taux d’intérêt exorbitants qui pourraient éventuellement leur causer des ennuis ou même les forcer à revendre leur maison parce qu’ils ne peuvent pas effectuer leurs paiements mensuels.

À Lire  Quelle assurance santé pour étudier aux USA ?