La résurgence des loyers impayés serait principalement causée par une hausse générale des prix due à l’inflation. (Pixabay / Mastersenaiper)

Certains acteurs du parc locatif privé ont récemment fait part de taux d’impayés élevés, craignant une hausse générale des loyers impayés à la faveur de l’inflation et de l’augmentation des prix de l’énergie. À l’inverse, d’importants bailleurs publics ont noté une baisse du taux d’impayés par rapport au fort de la crise sanitaire.

Le contexte mondial d’inflation d’après-guerre et de hausse des prix de l’énergie en Ukraine fait actuellement craindre à certaines sociétés immobilières une hausse des loyers, rapporte

Une situation inquiétante

Des taux en baisse

Parisien

À Lire  Immobilier : la garantie des loyers impayés au cœur de la future loi Nogal