Publié

le 20/12/2017 à 10:54, Mis à jour le 28/07/2022 à 09:56

La libido fluctue et il n’est pas rare de ne pas être dans le même fuseau horaire que votre partenaire. Comment réagir ? Comment dialoguer ? Les réponses d’un sexologue.

De longues heures de travail, des enfants à garder, des dîners entre amis à organiser… Et en plus, il faut trouver le temps de faire l’amour, et si possible au moins 25 minutes. Et les choses se compliquent encore plus lorsqu’il y a un écart dans le désir.

« Les problèmes de désir sont la première cause de consultation, ils inquiètent entre 70 et 75% de mes patients. Et les hommes sont tout aussi inquiets que les femmes, contrairement aux idées reçues », renseigne d’emblée la sexologue Marie-Line Urbain. Si la situation est courante, cependant, elle peut entraîner des malentendus et de la frustration si les partenaires n’en parlent pas. La sexologue remet ses clés pour le réparer.

Lisez aussi « Tu ne m’aimes plus ? » : thérapie de couple, les mots qui font avancer

En vidéo, 10 aliments pour doper sa libido

Mme Figaro.– Vous dites que les problèmes de désir sont très fréquents. Comment les couples qui en souffrent gèrent-ils la situation avant de consulter ? Marie-Line Urbain.- En général, très mauvais. Il existe deux scénarios. D’un côté, il y a ceux qui vivent une grande frustration, qui peu à peu va créer des conflits sur les petites choses du quotidien. On préfère aborder un sujet banal avant de crever l’abcès et d’aborder le problème de la sexualité. D’un autre côté, il y a ceux qui finissent par s’habituer au quart de travail. Ils préfèrent tirer un trait sur leur vie sexuelle au lieu de précipiter leur conjoint. Les non-dits s’installent, l’entente et la complicité se flétrissent, et c’est à partir de ce moment-là qu’ils se disent qu’il faut se concerter.

Quelles peuvent être les causes d’une baisse de libido ?Les causes peuvent être nombreuses et souvent il existe un ou plusieurs déclencheurs, parfois sources de ressentiment ou de ressentiment. Il ne faut pas faire de généralités, mais il n’est pas rare que la perception de l’autre évolue. Je vois régulièrement des couples qui me disent qu’avec le temps ils se sentent plus frères et sœurs qu’un couple. De même lorsqu’une femme devient mère, elle peut avoir une relation si proche avec son fils qu’elle en oublie son conjoint, l’engagement peut aussi provoquer un vide dans le désir. L’un des deux partenaires se sent confiné, comprend qu’il doit dire adieu à sa liberté, et a donc moins envie de son partenaire. Mais en tout cas une chose est certaine, le rythme de vie, le fait d’avoir trop de travail ou pas assez de temps, est une excuse.

L’orgasme ne se donne pas, il se prend

Que conseillez-vous à vos patients confrontés à ce problème, il n’y a pas de remède miracle. Tout d’abord, vous devez trouver la source du problème. Pour cela, la communication est essentielle. Chaque membre du couple doit expliquer à l’autre ce qu’il aime ou n’aime pas en matière de sexualité, pour comprendre aussi ce qui le bloque. Il est important que chacun trouve sa place lors des reportages. Recréer le lien est également essentiel, car il est souvent altéré lorsque la sexualité est mise à mal. Les écarts de libido peuvent créer une rupture dans le couple. Le conjoint a peur d’aborder son partenaire de peur qu’il croie qu’il veut à tout prix se jeter sur elle, ou l’inverse, ce qui finit par créer une distance. Par conséquent, nous devons faire passer la sensualité avant la sexualité. Recréer le contact et la proximité, apprivoiser la sensualité, la tendresse, masser… Toutes ces petites choses permettent déjà de faire un premier pas vers l’équilibre.

À Lire  Voici quelques conseils pour initier vos enfants à la consommation responsable

Quelles pourraient être les conséquences de cette inadéquation dans le couple ? Cela crée de la frustration pour vous deux. En fait, ce n’est pas l’absence de rapports sexuels qui détruit le couple, mais la raison pour laquelle ils ne font plus l’amour. L’absence de sexe n’est qu’un symptôme. Par conséquent, il est nécessaire de comprendre quel est le problème qui dérange. Ils peuvent être nombreux, l’éducation, l’argent, la religion, le travail, la santé et les projets sont les principaux piliers du couple. Ils peuvent être source de discorde et donc de manque d’envie.

Amour : les dix secrets des couples qui durent

Quelles sont vos astuces pour être heureux dans votre vie sexuelle ?Une vie sexuelle bien remplie, c’est avant tout une sexualité égocentrique, contrairement à ce que l’on pense. Si tu fais l’amour par obligation, ça ne peut pas marcher. Je dois faire l’amour parce que j’en ai envie, pas parce que la société impose un rythme hebdomadaire et une durée idéale pour les relations. Aussi, il faut comprendre que le désir n’est pas naturel. Si je ne le stimule pas, il s’éteint. Par conséquent, nous devons constamment renouveler l’élan. Pour cela, il faut travailler l’érotisation de son propre corps, ses fantasmes et trouver ce qui vous stimule vraiment, d’où l’importance de la masturbation également. La vue, le toucher et les fantasmes jouent un rôle fondamental dans le désir, et donc dans notre sexualité.

Il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse, la « course à la performance »… En fait, et pourtant cette idée semble persister chez les femmes avec, notamment, l’idée qu’elles doivent à tout prix avoir un orgasme à chaque rapport. Ce qui est presque impossible de nos jours car beaucoup de femmes ne peuvent plus lâcher prise. S’ils ne sont pas de bonne humeur, suffisamment détendus et en pleine tête, vous ne pourrez pas fonctionner. Gardez à l’esprit que l’orgasme ne se donne pas, il se prend.