SOS Homophobie a lancé vendredi 7 octobre une formation en ligne pour sensibiliser les salariés aux discriminations à l’égard des personnes LGBTI+ dans le monde du travail, modalité d’action de plus en plus utilisée par les associations, notamment depuis la crise sanitaire.

D’une durée de 30 minutes, cette formation doit permettre aux salariés des secteurs public et privé d’apprendre à « reconnaître » les discriminations envers les personnes LGBT et à y faire face.

« L’idée était de créer les bases de la lutte contre les discriminations pour qu’elle soit accessible à tous », a expliqué à l’AFP Lucile Jomat, présidente de SOS homophobie.

Selon le dernier rapport de l’association, les discriminations envers les personnes LGBTI+ se produisent principalement sur Internet, dans la famille et au travail.

Avant SOS homophobie, des associations féministes ont également lancé ces dernières années des formations en ligne.

C’est le cas, par exemple, de #NousToutes, qui a lancé une première formation gratuite sur les violences sexuelles et sexistes à destination du grand public, lors du premier confinement, au printemps 2020.

« On s’est dit que le changement pouvait venir des gens eux-mêmes, n’importe qui peut agir à son échelle contre les violences de genre », explique à l’AFP Pauline Baron, militante du collectif.

#NousToutes a alors créé une série de modules autour de ce thème. L’association prévoit d’en proposer de nouveaux dans les mois à venir.

La Fondation des Femmes a également lancé en France, en mars 2020, en partenariat avec L’Oréal Paris et l’ONG Droit d’être, la formation en ligne « Debout », qui vise à former le grand public à intervenir en toute sécurité lorsqu’une personne est un victime ou témoin de harcèlement sexuel dans les lieux publics.

À Lire  NSU fournira une formation professionnelle dans le cadre du programme national de préparation à la carrière de Google | Éducation

Initialement conçu pour se dérouler en personne, il a d’abord été lancé en ligne en raison du confinement.