Mis à jour le 15/11/2022 13:40

France 3 Alsace, M. Demazure, D. Meneu, M. Kelhetter, M. Ruch -France 3

Mardi 15 novembre, l’entreprise spécialisée dans la bière Heineken a annoncé qu’elle quittait le site de Schiltigheim. 220 emplois sont menacés.

Une très mauvaise nouvelle est tombée mardi 15 novembre pour les 220 salariés du site Heinekein de Schiltigheim (Bas Rhin). La marque de bière a annoncé que le site devrait fermer ses portes d’ici trois ans. « Je suis vexé, je suis dévasté. C’est une trahison de la part de Heineken », a déclaré l’un des salariés du site. Pour la plupart des salariés, cette décision est perçue comme une trahison. La marque veut se concentrer sur les deux autres sites présents en France.

Pour expliquer cette décision, le PDG de Heineken France, Pascal Gilet, a pris la parole. Il a déclaré: « On mesure l’excitation à l’idée de vendre ou de fermer la brasserie de Schiltigheim à laquelle nous sommes tous très attachés. » Il invoque alors des limitations et des coûts de production excessifs pour expliquer la fermeture du site. Pour le délégué CGT, Didier Deregnaucourt, plusieurs signes comme la baisse des investissements et la hausse des dépenses énergétiques font planer le doute sur l’avenir du site.

Recevez l’essentiel de notre actualité avec notre newsletter

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne quotidiennement les contenus des médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

Toutes les nouvelles sur le site n’expriment pas les opinions du site, mais nous transmettons ces nouvelles automatiquement et les traduisons par la technologie programmatique sur le site et non par un éditeur humain.

À Lire  La finale du MOF cuisine à Grenoble : "Le pari gagné" selon Philippe Girardon

Responsable du service technique de certains sites web, je suis dans le domaine du journalisme électronique depuis 12 ans et je m’intéresse aux voyages, aux voyages et à l’apprentissage du monde de la technologie.