Publié le 28 octobre 2020 à 10 h 16

BRUXELLES, 28 octobre (Reuters) – Forte d’une augmentation inattendue des ventes de bière, Heineken NV a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu à fin septembre, mais n’a toujours pas été en mesure de fournir des indications. au nouveau coronavirus.

Le groupe néerlandais, qui a retiré ses prévisions annuelles en avril dernier, a déclaré qu’il s’attendait à un dernier trimestre volatil après que de nombreux gouvernements à travers l’Europe ont introduit de nouvelles restrictions pour faire face à la résurgence de la pandémie, notamment la fermeture de bars et de restaurants.

Le volume de bière du deuxième brasseur mondial a diminué de 1,9 % à périmètre comparable sur la période, contre une baisse de 11,5 % au premier semestre. Selon le consensus de la société, les analystes s’attendaient en moyenne à ce que le volume baisse de 5,9 % au troisième trimestre.

Heineken a annoncé des résultats meilleurs que prévu dans toutes les régions où il opère, à l’exception de l’Asie, où il a signalé une baisse de la consommation d’alcool sur son deuxième marché, le Vietnam.

Le brasseur, qui a déjà réduit ses dépenses discrétionnaires et certaines dépenses en capital, a également déclaré qu’il restructurerait son siège social et ses bureaux régionaux en 2021 pour réduire les frais de personnel de 20 %.

Son rival Carlsberg a de son côté fait état mardi d’une croissance organique de son chiffre d’affaires trimestriel supérieure aux attentes et relevé ses perspectives de bénéfice annuel, porté par la dynamique des ventes en Chine et en Russie. (version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)

À Lire  Brevets sur l'orge OGM : Carlsberg et Heineken consolident leurs droits - Inf'OGM

Quelles actions acheter ?

Réaliser les meilleurs investissements nécessite une connaissance approfondie des marchés, de leurs mécanismes, de l’économie et d’aller au cœur de la stratégie de chacune des sociétés cotées. La rédaction d’Investir le fait pour vous et propose à ses abonnés des conseils sur plus de 800 valeurs. Bénéficiez de leurs recommandations d’achat, d’achat spéculatif, de spread ou de vente en vous abonnant à Investir.