La hausse des prix n’a pas apaisé la soif des clients Heineken. La brasserie néerlandaise a vendu 110 millions d’hectolitres de bière au cours des six premiers mois de 2022. Les volumes ont augmenté de 7,6 % par rapport à la même période l’an dernier, et de 4,2 % de plus qu’en 2019, avant la crise sanitaire. Mieux encore, ce chiffre dépasse l’estimation moyenne des analystes de 5,73 %.

Les consommateurs de bière semblent donc avoir accepté la hausse de prix décidée par Heineken. Le deuxième brasseur mondial a augmenté ses prix de 8,9 % en moyenne au premier semestre de l’année, par rapport à l’année précédente. En conséquence, le chiffre d’affaires a augmenté de 22 % de manière organique à 16,4 milliards d’euros, également aidé par le beau temps et la reprise en Amérique latine. Son bénéfice net a été de 1,33 milliard (+40%) sur les six premiers mois de l’année.

À Lire  Bière : l'âge d'or des brasseries artisanales