Publié le 30 septembre 2022 à 15h31 Source : JT 20h jours de la semaine

Publié le 30 septembre 2022 à 15h31

Bonne nouvelle pour les futurs acheteurs d’un logement : à partir de ce 1er octobre, le taux d’usure va être rehaussé pour passer de 2,57% à 3,05% pour un emprunt de 20 ans et plus.Autrement dit, davantage de crédits vont pouvoir être accordés.Mais cette éclaircie ne va pas forcément durer.

Bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs : à partir du 1er octobre, le taux d’intérêt passera de 2,57 % à 3,05 % sur un prêt de 20 ans ou plus.

En d’autres termes, il sera possible d’accorder plus de crédits.

Mais cet amincissement ne doit pas durer.

C’est une livraison pour ce couple d’acquéreurs immobiliers du Maine-et-Loire. Après six mois d’attente et plusieurs refus des banques, cette fois est la bonne : ils vont pouvoir acheter la maison de leurs rêves. « C’est un soulagement, on va pouvoir se projeter, commencer à essayer de faire les travaux, rénover la maison et s’installer d’ici la fin de l’année », explique le futur acquéreur dans la vidéo de 20h. TF1 à ce sommet. article

Les appels s’enchaînent

Avec 400 000 euros à emprunter et une assurance onéreuse, leur dossier de financement n’a pas abouti. Leur taux de prêt était beaucoup plus élevé que le taux maximum approuvé. Mais à partir du 1er octobre, l’Etat va relever ce seuil. « Le taux de consommation passera de 2,57 % à 3,05 % sur un emprunt de 20 ans et plus », a annoncé mercredi 28 septembre la Banque de France. Destiné à protéger les particuliers des mauvaises conditions de crédit, ce taux limite tous les frais liés à un prêt immobilier : taux du crédit pratiqué par la banque, commission éventuelle des courtiers, assurance de prêt. « Ça change complètement la donne », se félicite Barthélémy Morin, l’expert en crédit immobilier de Pretto.

À Lire  Blockchain : la goutte d'eau qui fait déborder le vase pour une société commune d'assureurs

Par conséquent, il sera possible de déverrouiller des centaines et des centaines de fichiers, comme celui mentionné ci-dessus. Comme Laurent Gomez, courtier à Houdan (Yvelines) où les appels s’enchaînent. « J’ai une bonne nouvelle pour vous, normalement, on devrait pouvoir démontrer votre situation pour qu’on puisse s’entendre », confie-t-il à un futur acquéreur. Parmi eux se trouve François. Il y a des mois, le retraité n’a pas pu emprunter 300 000 euros pour acheter un appartement. C’est possible maintenant. « Quand il se passe quelque chose et que d’un coup l’horizon s’éclaircit comme ça, franchement c’est sympa », dit-il.

« Il faut foncer »

Sans changer une ligne à son dossier, les banques acceptent désormais de le financer. De quoi relancer le marché immobilier. « Aujourd’hui, je pense que ce sera un peu plus facile pour nous, banquiers, clients et agents immobiliers qui aurons peut-être un peu plus de souplesse dans les transactions », estime Laurent Gomez.

Mais est-ce que cet amincissement va durer ? Pour Maël Bernier, porte-parole du Meilleur Tarif, « la fenêtre d’opportunité est assez courte ». « Je pense qu’octobre est le mois qui va permettre le financement, donc si vous avez signé un compromis, si vous avez un projet immobilier, il faut y aller », conseille-t-elle. Selon de nombreux courtiers, les taux d’intérêt immobiliers continueront d’augmenter, du moins pour les six prochains mois.

VF | Reportage vidéo de Valentin Dépret, Marine Giraud et Sophie Hernandez

Tendance de dernière minute la plus lue