Téhéran (IQNA)-L’Association des Etudiants et Etudiants Musulmans de Guinée (AEEMG) a lancé la 13ème édition du Camp National Islamique de Formation hier, mardi 23 août 2022, dans la ville de N’zérékoré.

De jeunes élèves et étudiants de diverses régions du pays ont participé à cette rencontre qui vise à renforcer leurs connaissances professionnelles, religieuses et scientifiques. L’Université de N’zérékoré a servi de lieu de réunion, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com dans la capitale de la Forêt. La cérémonie est placée sous la présidence d’honneur du gouverneur de la région, représenté par son représentant. Nous avons également noté la présence de représentants du préfet et des autorités religieuses et éducatives.

Ce séminaire réunit des élèves, étudiants et formateurs de différentes écoles et universités du pays, membres de l’AEEMG. Fodé Mohamed Sacko, président du bureau exécutif national de l’association est revenu sur l’objectif de ce séminaire avant d’appeler les participants à respecter les valeurs islamiques, moteur de tout développement.

« Participer à ce camp d’entraînement est une forme de retraite spirituelle, une opportunité pour les pères, les mères et les enfants de profiter et d’apprendre chaque seconde de ce que devrait être la vie quotidienne d’un musulman. Vous en conviendrez avec moi, la disparition de valeurs telles que l’intégrité, la transparence, l’honnêteté, l’amour du travail bien fait, le respect mutuel et le sens des responsabilités risque de menacer tout développement socio-économique, culturel et spirituel. A l’issue de ce 13ème Camp National d’Entraînement Islamique, nous attendons un environnement propice à la mise en œuvre des valeurs de l’Islam, pour les acteurs du travail islamique impliqués dans la lutte contre les maux qui minent notre société, pour la communauté, au en tout temps, en tous lieux et en toutes circonstances, se comportant entièrement et exclusivement sur le principe éthique, envers la jeunesse musulmane attachée aux valeurs culturelles et spirituelles afin de mieux servir la nation », a-t-il laissé entendre.

Ce séminaire, comme ceux qui l’ont précédé, est organisé sur fonds propres par l’Association des étudiants et étudiantes musulmans de Guinée (AEEMG) et avec le soutien d’anciens membres. Les autorités religieuses et administratives saluent chaleureusement l’initiative. C’est le cas de l’Imam Moussa Keita, coordinateur de l’Union des Imams de la Région Forestière, qui remercie les organisateurs.

« Nous saluons cette organisation qui vise à doter les jeunes de connaissances islamiques. Vous avez contribué à l’épanouissement de l’islam et des musulmans en Guinée. Nous avons la chance d’avoir des successeurs capables de transmettre le message de l’Islam après nous. Nous demandons à Allah de vous faire grandir, vous et votre entreprise, où que vous soyez. Au nom de l’inspecteur régional des affaires religieuses de Nzérékoré, nous vous souhaitons la bienvenue et qu’Allah vous récompense », a déclaré l’imam.

À Lire  "Nous sommes indéfectibles" : Emmanuel Macron et François Bayrou, partenaires privilégiés

Pour sa part, le Dr. Oumar Keita, Recteur de l’Université de Nzérékoré, a déclaré que l’AEEMG était honorée d’avoir choisi son institution. « Ce fut pour nous un honneur d’accueillir ce séminaire islamique au sein de notre institution, car nous pensons que ce sont des opportunités qu’il faut saisir, des opportunités d’ouverture d’esprit, d’échange sur les valeurs islamiques. Ici, nous organisons toujours des débats religieux entre nos étudiants. Nous remercions chaleureusement ces jeunes élèves et étudiants musulmans qui s’investissent dans la moralisation de notre société, car une jeunesse instruite est une nation sauvée. Quand c’est le contraire, c’est une nation condamnée. Nous leur disons de pérenniser ces activités, et surtout de les étendre à tout le pays », a déclaré Dr. Oumar Keïta.

Présent à cette rencontre, Elhadj Ibrahima Fofana, chef de projet au gouvernorat de N’Zérékoré, a également félicité les organisateurs avant de donner des conseils avisés et utiles. « Ce séminaire, organisé par le Comité exécutif national qui réunit des membres des 33 préfectures du pays, vise à enseigner aux jeunes les valeurs de l’islam pour mieux servir la nation, ainsi que la promotion de l’islam dans les écoles et les universités. Monsieur le Gouverneur, je vous demande de vous dire le soutien des autorités régionales à ce séminaire de promotion de l’islam qui est gage d’une bonne éducation pour les enfants de Guinée en général, et pour les enfants de N’zérékoré en particulier, afin d’assurer la paix et la tranquillité durement acquises dans notre pays. Merci de continuer à vous améliorer, à être humbles envers les gens, à respecter les lois du pays, mais surtout à prier pour la réussite de la transition dans notre pays », a conseillé Elhaj Fofana.

Plus de 350 personnes participent à ce séminaire dont la clôture est prévue le 28 août.