Publié le mardi 6 décembre 2022 par Denis Lapalus

L’année 2022 aura apporté son lot de mauvaises surprises : guerre en Europe, hyperinflation mondiale, violentes hausses des taux d’intérêt, crise énergétique. C’est déjà trop. Et pour 2023 ?

 Que peut nous réserver 2023 ?

Ce que l’on sait désormais depuis la crise sanitaire, c’est que les prévisions ne sont souvent pas à la hauteur. Ces dernières années nous ont réservé leur lot de surprises. Alors autant faire avec ce que l’on a et surtout rester souple, ne pas avoir de convictions absolues. Ce que nous savons:

Au vu de toutes ces « bonnes » nouvelles (sic), quels seront les investissements à privilégier en 2023 ?

(1) : Échelle du niveau de risque moyen pour ce type d’investissement (échelle de 0 (pas de risque, pas de barres rouges) à 5 (investissements à très haut risque, 5 barres rouges)). Le niveau de risque peut être très variable pour un investissement donné, en fonction du choix des supports d’investissement (ex : un contrat d’assurance-vie placé à 100% en unités de compte sera risqué, versus un contrat placé à 100% en fonds euros sera sans risque)

(2) : Espérance de rendement moyenne, sur une échelle de 0 à 5 étoiles (0 étoile : pas de rendement, à 5 étoiles : rendement très élevé). Rappel : une attente de rendements élevés sans un niveau de risque élevé ne peut exister.

(3) : Indication de nos préférences pour 2023, sur une échelle de 5 degrés, d’éviter à fortement favoriser.

Commençons par la bonne nouvelle. Le tarif du livret A et du LEP continuera d’augmenter.

 Le taux du LEP explose à 6%

Pour les épargnants ayant accès à ce compte d’épargne, le LEP est de loin le meilleur placement d’épargne que vous puissiez trouver. Avec un taux d’intérêt de 6% net à compter du 1er février 2023, il est important d’en profiter si possible. Le plafond de versement est de 7 700 € Vous devez avoir perçu moins de 20 500 € (estimé, selon revalorisation, en 2021 pour 2023) pour pouvoir ouvrir un LEP.

 Taux du livret A/LDDS à 2.9%

Le 4 décembre, le taux futur du livret a devrait être de 2,9 % au 1er février, cela peut encore évoluer sensiblement. L’arrondi à 3% n’est pas réalisé puisque la dernière formule de calcul du taux est l’arrondi au dixième de point et non plus au quart de point. Relativement bonne nouvelle, c’est quand même mieux que 2% net. Certains diraient que c’est bien moins que l’inflation, mais dois-je vous rappeler le nombre de dizaines de milliards de dollars qui dorment dans des comptes chèques ?

 PEL : hausse de taux sans intérêt

Le taux du PEL double au 1er janvier 2023, pour passer de 1 % brut à 2 % brut. Une nouvelle qui laissera les épargnants froids, car ce prix n’est pas attractif. De plus, cela pousse le taux d’intérêt du prêt PEL à 3,2% hors assurance, ce qui n’est pas une bonne affaire, même si les taux continuent de monter. Les épargnants qui ont vraiment l’intention de contracter des crédits immobiliers vont donc se dépêcher de souscrire des PEL fin 2022 afin de pouvoir anticiper cette hausse du taux d’intérêt des prêts PEL.

 Livrets épargne

Les comptes d’épargne imposables devraient profiter de la hausse des taux d’intérêt, puisque les taux d’intérêt augmentent. Certes, à l’heure actuelle, ces taux d’intérêt sont encore trop bas pour être attractifs pour les épargnants. Hormis les hausses de prix, liées aux offres promotionnelles, on peine à y voir un attrait.

 Compte à termes

Du côté des comptes à terme, il n’y a rien de plus excitant que les comptes d’épargne après impôt. Les offres à très long terme donnent accès à des taux plus élevés, mais c’est parier sur la stabilité des taux. Mais les prix augmentent réellement.

 Assurance-vie : fonds euros

Au risque d’en surprendre plus d’un, Eurofunds devrait relever la barre. Les assureurs vont puiser dans leurs fameuses réserves pour assurer des tarifs 2022, pas exceptionnels mais acceptables. Ce serait déjà bien. Avec la hausse des taux d’intérêt, les Eurofunds bénéficieront de la hausse des rendements des obligations d’Etat, notamment des OAT françaises. Les compagnies d’assurance sont les premiers acheteurs de la dette profonde française, à hauteur de 40 %.

 ⚠️ Immobilier résidentiel

Avec la hausse des taux d’intérêt, le marché immobilier devrait connaître une année 2023 beaucoup moins euphorique que ces dernières années. La baisse de rendement constatée dans l’immobilier locatif s’accompagne de nouvelles contraintes de rénovation (DPE E, F et G). Non seulement les loyers augmentent beaucoup moins vite que l’inflation (plafonds nationaux ou locaux), mais le coût des travaux de rénovation a explosé avec la hausse des prix. De plus, il est inévitable que la hausse de la taxe foncière, qui continuera à augmenter fortement dans les années à venir, vienne grignoter le rendement. La baisse des prix de l’immobilier est saine, car le marché immobilier en France est dans une bulle depuis trop d’années. Avec la fin des mesures fiscales avantageuses (Pinel+ donne moins que la précédente), les prix devraient subir une forte pression à la baisse.

À Lire  Santé mentale : Garance investit dans une start-up

 SCPI

En 2022, l’offre SCPI a établi un nouveau record. Cela fait craindre certains lendemains moins euphoriques, lorsque certains investisseurs voudront vendre leurs actions. Si une tendance vendeuse s’installe, le marché secondaire des actions étant petit ou inorganisé, le spectre de la crise de la SCPI des années 1990 plane au loin. Cependant, la résilience du marché de l’immobilier d’entreprise est exemplaire. Les SCPI tiennent bon. Les rapports publiés en 2022 en témoignent. Mais avec l’apparition d’un ralentissement économique, là encore, il faut veiller à être sélectif dans le choix des SCPI. Investissez dans des secteurs dynamiques et dans des SCPI dont les locataires sont fiables. La valeur d’une SCPI est basée sur les locataires et non sur le patrimoine immobilier.

 Vos bonnes actions en 2023 ?

La Bourse : Après une année 2021 exceptionnelle, la Bourse aura été moyenne en 2022. Le pire a été évité après le décrochage de la fin de l’été. Mais pour 2023 ? C’est le brouillard total. Entre déclin économique et récession, il est difficile de voir une tendance. Une seule chose est certaine, les rendements boursiers seront revus à la baisse. Le rendement attendu des actions (dans le monde) sera de 4 % brut par an pour les 5 prochaines années selon JP Morgan. Signe donc d’un retour du marché obligataire, qui à son tour sera en bonne santé, avec la remontée des taux d’intérêt.

 ETF : les moutons bientôt rasés ?

Les ETF sont des fonds communs de placement. Un fonds peut faire faillite. L’encours sur les ETF est désormais tel qu’une vente panique pourrait sérieusement bousculer certains enjeux. D’ici 2022, un autre billion de dollars est arrivé pour engraisser ces ETF. Il y a des questions sur le comportement grégaire des investisseurs. Ils achètent tous les mêmes ETF, avec la même fréquence. Qu’en est-il du choc et des ventes ? Mieux vaut ne pas être là le jour où le MSCI World ETF manquera de liquidités. De nombreux épargnants peuvent regretter d’avoir suivi aveuglément les masses.

 Obligations et fonds datés 2023

La revanche du marché obligataire. Les rendements obligataires ont augmenté en même temps que les taux d’intérêt, ce qui a rendu les investisseurs heureux. Les obligations d’investissement donnent des rendements d’environ 7% à 8% brut, bien au-dessus du marché boursier. Le secteur des fonds obligataires datés continue de se démocratiser, pour reprendre un terme journalistique un peu idiot.

 Private Equity à 100 balles

Le capital investissement se démocratise, selon la formule établie. Les investisseurs seraient avisés de se demander pourquoi le capital-investissement est désormais proposé à Michu, à partir de 100 euros seulement. Il y a quelques années, il fallait être un investisseur avisé et fortuné pour investir dans des sociétés non cotées. Mais aujourd’hui y aurait-il un open bar ? Rien ne vous choque ? Mon seul conseil est de rester à l’écart de ces investissements dont le seul argument marketing est de montrer des résultats passés, d’un autre temps, avec d’autres investisseurs. L’accès à l’article sur les coulisses du capital investissement populaire est réservé aux membres de FranceTransactions.com.

 Épargne salariale 2023

Sans doute le placement le plus attractif pour les salariés, à condition que l’employeur verse une cotisation importante. Sans contributions ce n’est pas très intéressant.

 Épargne retraite 2023

Le PER issu de la loi PACTE ne représente pas l’eldorado de l’épargne retraite souhaité par les épargnants. Pourtant, le PER, optimisé dans son utilisation, notamment pour la détaxe, fait l’affaire. Utilisé dès que vous êtes redevable de l’impôt sur le revenu.

 Actifs tangibles 2023

Hormis les forêts, les autres biens matériels (vins, collections de montres, voitures, etc.) peuvent être célébrés, mais sont réservés aux connaisseurs exclusivement, au risque d’y laisser une partie de votre capital. Seuls les investissements forestiers ne nécessitent aucune connaissance. Il ne faut pas s’attendre à gagner beaucoup d’argent avec les possessions matérielles. C’est avant tout une diversification de son patrimoine économique. Méfiez-vous des autres arnaques !

📧 Newsletter FranceTransactions.com

👉 Abonnez-vous à notre newsletter quotidienne. Plus de 90 000 lecteurs font confiance à la newsletter de FranceTransactions.com pour être mieux informés sur l’épargne et les placements. Lettre gratuite, sans engagement, sans spam, si un lien de désinscription est présent à chaque envoi en bas de l’email. Recevez tous les jours, de 09h00, l’information qui compte pour votre épargne.

Une question, un commentaire?

Sur le même sujet

Sur quels placements misent les plus riches ?

Selon le dernier baromètre AFFO/Opinion Way paru en avril 2019, 4ème édition de l’Association des Family Officers, Gérants de Grands Patrimoines, Capital Investissements dans les Entreprises (…)

PER : Plan Épargne Retraite Individuel (PERIN)

Institué par la loi Pacte votée en avril 2019, le PER (Plan d’Epargne Retraite) est ce nouveau placement d’épargne dédié à l’épargne retraite. Ce produit est disponible en deux versions : Individuel PER (…)

LEP 2022

Compte d’Epargne Populaire (LEP) 2022 : Tarif, plafond, conditions de paiement et conditions de revenu maximum (revenu fiscal de référence – RFR) pour ouvrir et maintenir ouvert (…)

Quels placements pour 2023 ? : à lire également

Placement en Obligations

NOUVEAU! Investir en obligations : obligations privées ou publiques, un investissement qui revient sur le devant de la scène avec la forte hausse des taux d’intérêt.

Placement à court terme

Placement court terme : quel placement financier court terme choisir ? Il est important de comparer le retour sur investissement. Placement financier sans risque pour le capital, tout (…)

Placements sans risque en 2023

Quel placement sans risque choisir en 2023 ? Détail des placements sans risque, à performance garantie, par horizon de placement.