Publié le 11/07/2022 17:09

Mis à jour le 11/07/2022 17:45

C. Weill-Raynal, Guadeloupe I, @RevelateursFTV, P. Bouchetou –

Une nouvelle journée de garde en Guadeloupe, lundi 7 novembre. Les pluies devraient à nouveau frapper l’île car hier, elles ont provoqué des inondations et des glissements de terrain, des semaines après le passage de la tempête Fiona.

Inondations, glissements de terrain… A Petit-Bourg (Guadeloupe), chef-lieu de Basse-Terre, des pluies torrentielles ont forcé le fleuve à sortir de son lit lundi 7 novembre. Sur l’une des routes principales, un talus s’est effondré, bloquant toute circulation. « Le sol de Petit-Bourg est délicat, donc on a des zones où il n’y a pas de cours d’eau et pourtant il y a des glissements de terrain, donc ce sont de grands dangers car les maisons sont directement touchées », pointe David Nebor, maire de Petit-Bourg (Guadeloupe ).

Cette nouvelle intempérie intervient alors que la Guadeloupe peine à se remettre des dégâts causés par la tempête Fiona le 17 septembre. A Petit-Bourg, il est tombé plus de pluie en une heure hier que lors de l’épisode Fiona. La Guadeloupe reste placée en vigilance orange. La plupart des écoles restent fermées en raison du risque d’inondation.

Recevez l’essentiel de notre actualité grâce à notre newsletter

Polynésie française : Un mort et quatre disparus dans les inondations à Tahiti

Intempéries : un mort et quatre disparus dans des inondations à Tahiti

Vu d’Europe

Polynésie française : de fortes pluies à Tahiti font un mort, quatre personnes sont portées disparues

À Lire  Est-il vrai que « les oiseaux ne migrent plus » à cause du changement climatique ?