Les forces de sécurité intérieure et les douaniers de Guadeloupe « ont procédé à 50 interpellations » sur l’île lors d’une soixantaine de contrôles qui se sont déroulés dans le cadre d’une opération plus vaste menée par Interpol et baptisée Trigger VII, apprend-on dans un communiqué de la préfecture de Guadeloupe le Samedi.

Il s’agissait « d’aider les États membres à mettre en œuvre des démarches d’enquête », notamment dans le cadre de la lutte contre le « trafic international d’armes à feu » et « contre la criminalité » qui s’y rapporte. , précise le même communiqué.

63 opérations en moins d’un mois

Entre le 11 septembre et le 1er octobre, 63 opérations ont été réalisées, réparties en contrôles routiers, contrôles de quartiers dits « sensibles » ou d’établissements recevant du public, ou contrôles de colis, conteneurs, navires de transport ou bateaux de plaisance. Ils ont conduit à la découverte de « deux fusils de calibre 12 mm et 7 pistolets de calibre 9 mm », indiquent également les autorités, ainsi que des munitions.

50 interpellations ont également été opérées, dont « 8 liées à la possession d’une arme ou de munitions », 15 liées à la possession, vente, offre ou consommation de stupéfiants, et 5 liées à l’immigration clandestine, « dont 4 passeurs qui ont comparu immédiatement », selon le dit le communiqué de presse.

« 1.250 grammes de cocaïne » saisis

Ces opérations en Guadeloupe ont également permis, en marge de ce dispositif de lutte contre la prolifération des armes, « 1250 kilos de cocaïne », « 629 paquets de cigarettes », « 549 litres d’alcool de contrebande » et l’arrestation de « 3 personnes soumis à des formulaires de recherche », indiquent également les autorités, ajoutant que « 42 passagers en situation irrégulière, dont deux mineurs » ont été interpellés.

À Lire  Un couple voyage seul entre Agadir et Paris à bord d'un Airbus de 140 places d'Air France

Dans les Caraïbes, 346 armes à feu, 3 328 munitions, 10 tonnes de cocaïne, 2,5 tonnes de cannabis et près de 3 800 plants de cannabis, ainsi que 8 200 faux dollars, ont été retrouvés. Au total, l’opération, à laquelle 19 pays ont participé, a conduit à l’arrestation de près de 500 personnes.