La Guadeloupe peut-elle être mise au noir par le mouvement de grève ? Des coupures temporaires du réseau pourraient priver « 35.000 clients » d’électricité en Guadeloupe, a annoncé vendredi EDF Production électrique insulaire, en proie à un mouvement de grève des agents. Le fournisseur a déclaré qu’il prévoyait « d’alterner les délestages d’une à deux heures aux heures de pointe » vendredi soir. Le délestage électrique est l’arrêt temporaire d’une partie du réseau électrique pour éviter la saturation due à une demande excessive.

>> LIRE AUSSI – Électricité : En cas de panne cet hiver, le contact avec les secours sera impossible

L’inspection du travail saisie

Des interruptions ont déjà lieu régulièrement aux heures de pointe, notamment en raison du trafic des agents de la centrale de cogénération de Jarry (211 MW) mise en service le 19 décembre. Il s’agit de la plus grande installation de production d’électricité de l’île et dépend fortement des combustibles fossiles.

La branche énergie de la CGT Guadeloupe (CGTG) dénonce « des manquements graves au Code du travail par l’employeur », a expliqué son secrétaire général Jimmy Télémaque. Ce dernier indique avoir « demandé à l’inspection du travail de venir constater ces manquements » et confirme que la direction « n’a accepté de discuter qu’après l’arrêt des moteurs diesel ».

>> LIRE AUSSI – Quand Sébastien Lecornu prenait ses propos sur…

À Lire  Go&Live : le leader francophone vit