Deux maisons en bois (XVIe et 1663) sont en cours de rénovation près du port de Vannes (Morbihan). Propriété de la ville, les installations seront utilisées comme espaces.

Non loin du port de Vannes (Morbihan), deux maisons en bois sont en cours de rénovation dans un secteur protégé. Au 1 rue Thiers et au 2 rue de Drezen, le chantier durera près d’un an. Une visite.

Restauration à l’identique

Compte tenu de l’état de la charpente, du sol et des débuts d’infiltrations d’eau, il a été décidé de rénover les deux bâtiments. Le programme comprend la rénovation des toitures et des abords des maisons (colombages, menuiseries bois…).

À la mi-mars 2022, la première étape du château a été érigée. Un mois plus tard, les travaux ont commencé sur ces installations appartenant à la ville.

La priorité était la restauration des sols et des charpentes. Nous déterminons progressivement l’état du bois. Nous essayons de garder ce qui est possible et de restaurer ce qui ne peut pas l’être.

Les Ateliers Jehanno de Locqueltas travaillent sur la charpente. « Les charpentes ont été repensées, car il s’agissait auparavant de deux bâtiments différents. Cela courbait le bâtiment. […] En général, nous n’avons pas eu de mauvaises surprises », souligne maître Bastien, qui salue le travail de ses prédécesseurs : « Ils faisaient de bonnes compositions à cette époque. Il y a des fissures sur les ressorts, mais c’est une usure normale. »

La structure en bois sera également restaurée :

Les tribunes reposent sur deux bancs de sable. Nous avons une farce aux quenouilles.

En lien avec l’architecte des bâtiments français, le chantier est très hésitant. « On essaie d’être égaux », assure Christophe Jouan. Comme cette sculpture (photo ci-dessous):

À Lire  Rientrata 2022 - 2023 : détermination pour une éducation de qualité, lutte contre les inégalités sociales et apprentissage de la langue corse Rientrata 2022-2023 : détermination pour une éducation de qualité, lutte contre les inégalités

Inscrites à l’inventaire des Monuments historiques

Les maisons sont inscrites à l’inventaire des monuments historiques. Elles sont situées à l’angle de l’ancienne route et de la chapelle de l’ancien couvent des Ursulines. « Ils ont été construits dans l’ancien faubourg de Kaër et étaient principalement occupés par des péniches et des marchands de vin en lien avec l’activité portuaire », explique la ville.

Voici le bâtiment avant les travaux :

Celle en bois jaune est du milieu du XVIe siècle sur les parties basses (porte en anse de panier, contreforts en encorbellement). Celle en rouge serait de 1663 avec un « escalier à vis en partie (sic) et des cheminées en forme ».

De futurs locaux pour des associations

Le bâtiment ne peut pas redevenir un appartement. Les maisons ne sont pas adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Ce seront des espaces de stockage pour les associations vannoises. « La vitrine du rez-de-chaussée, à proximité du port, sera certainement très demandée. », précise Hortense Le Pape, adjointe au maire chargée de l’urbanisme, des bâtiments et du logement.

Fin des travaux début 2023

« On tablait sur la fin du chantier en janvier 2023 », révèle Jean-Christophe Jouan. Les travaux devraient être définitivement achevés en mars 2023.

En octobre 2019, l’Agence du Patrimoine Architectural AntaK a été retenue pour conduire la maîtrise d’ouvrage du domaine. Maçons (Maison Grevet de Laval), couvreurs (SARL Le Neveu de Saint-Avé), charpentiers, menuisiers (Ateliers Jehanno de Locqueltas) et peintres (L’acanthe Patrimoine de Pont-Saint-Martin) de plusieurs entreprises y travaillent. Le prix des travaux est estimé à 440 000 euros TTC.

Cet article vous a-t-il été utile ? A noter que vous pouvez suivre Actu Morbihan dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.