Une situation qui semble impossible pour les habitants de l’agglomération Grand Sud Caraïbes. La CRC a de nouveau indiqué l’EPCI, qui affiche un déficit de plus de 71 millions d’euros dans le budget administratif pour 2021 et un déséquilibre de 79 millions d’euros pour le budget 2022. La hausse des impôts.

La Communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes (CAGSC) bat des records de déficit : plus de 71,6 millions d’euros dans le budget de gestion pour 2021 et le budget pour 2022 projeté en déséquilibre de plus de 79 millions.

Pour rappel, dans son avis d’octobre 2019, la bibliothèque régionale (CRC) proposait de rétablir le solde de l’informatique principale pour 2024. C’était, en l’occurrence, mais c’était en espèces. Le statut était négatif de plus de 60 millions d’euros, quel que soit l’équilibre réalisable, et la non réalisation du budget eau/assainissement et déchets.

Selon les statistiques précédentes, les critères de traitement n’étaient pas remplis, dans ce cas, les habitants du Sud Basse-Terre paieront à nouveau. m : est une augmentation de 2,7 points de pourcentage de la taxe de collecte des déchets ; Au total, 2,4 millions peuvent être collectés à cet effet. La décision financière mentionne également la possibilité d’augmenter d’autres types d’impôts et de taxes

Force est de constater qu’aucun des dirigeants qui ont ensuite formé un gouvernement de coopération intercommunale (EPCI), de Lucette Michaux-Chevry, à Thierry Abeli, en passant par Joël Beaugendre, n’a trouvé d’issue au Grand Sud. Abîme financier des Caraïbes.

À Lire  10 raisons de partir en séjour linguistique en Angleterre