Que vous soyez à la recherche d’une maison ou propriétaire d’une maison, l’émission d’une caution peut souvent être un parcours du combattant. Cette question est d’autant plus difficile pour les étudiants et les jeunes actifs, dont les faibles revenus peuvent faire peur au propriétaire qui veut assurer la perception des loyers et prévenir d’éventuelles pertes. Imodirect, spécialiste 100% digital de la location et de la gestion locative, fait le point sur les différents régimes de garantie, caution traditionnelle, Garantie des Loyers Impayés (GLI) et régime des visas.

Garantie physique, réflexe traditionnel… mais risqué

Lorsqu’on devient locataire, le recours à un garant physique reste le premier réflexe pour beaucoup. En plus d’être souvent le seul recours pour un nouveau locataire, il a aussi l’avantage d’être simple (si vous pouvez appeler le parent notamment) et totalement gratuit. le propriétaire.

Mais Arnaud Hacquart rappelle que cette solution, si elle présente des avantages, peut être risquée : « le recours à un garant physique n’est pas une garantie à 100 % pour les deux parties. Plusieurs scénarios sont possibles. Le garant peut décider de ne pas payer (en cas de litige avec le locataire) ou devenir insolvable, explique le président et fondateur d’Imodirect. Les faux documents de caution sont également de plus en plus courants. »

Il n’y a pas non plus de garantie pour les dommages matériels si ce n’est pas stipulé dans le contrat de location, qui doit définir précisément l’étendue de l’obligation et contenir une clause résolutoire.

Visale, service de garantie publique 

Lancé en 2015, Visale est un dispositif du groupe Action Logement. Il s’agit d’un service de garantie des loyers impayés (charges incluses) et perte de loyer gratuit, qui permet aux jeunes et aux salariés (sous conditions) d’avoir un garant extérieur à une personne physique et de sécuriser simultanément les revenus locatifs des propriétaires.

« Cet appareil n’est pas toujours très connu, même s’il fonctionne très bien et est particulièrement simple d’utilisation », explique Arnaud Hacquart.

À Lire  Dix des voyages les plus sous-estimés au monde !

Attention cependant, il y a quelques limitations. « Le montant de la location est limité afin d’accéder au dispositif de visa », explique Arnaud Hacquart. Elle est fixée, frais inclus, à un maximum de 1 500 € en Île-de-France et de 1 300 € sur le reste du territoire. De plus, la persistance n’est pas accessible à tous les locataires, ce qui peut limiter son utilisation. »

Cela nécessite pour le propriétaire un contrôle strict du bon encaissement des loyers et des relances afin que les sinistres puissent être déclarés dans les délais et avec le formalisme requis, mais assure une sécurité optimale, sans frais. L’indemnité peut atteindre jusqu’à 3 ans de loyer.

L’assurance Garantie loyers impayés : une sécurité optimale

Produit d’assurance souscrit par une agence immobilière, la Garantie Loyers Garantis (GLI) offre de puissantes garanties : elle couvre non seulement les loyers, charges et dommages impayés, mais couvre également les poursuites et frais judiciaires.

Un locataire seul, un couple ou des colocataires peuvent utiliser cette garantie sous certaines conditions. En effet, tous les locataires ne répondent pas aux critères d’éligibilité de GLI. Ces critères sont établis par chaque assureur, mais ils sont sensiblement identiques pour les assurances. « Il peut aussi arriver que certains locataires ne disposent pas des garanties nécessaires aux yeux des assureurs et que leur dossier soit rejeté pour assurance locative impayée », précise Arnaud Hacquart. Bien que cette solution offre une des meilleures protections, le coût peut être dissuasif pour certains.

Les trois types de garants ne sont pas cumulables, à l’exception d’un garant physique et d’un étudiant avec assurance loyers impayés (GLI). « Étudiants, nous conseillons aux clients de choisir un dispositif de visa qui offre une garantie totale, à condition que la gestion du bail soit organisée au minimum. C’est encore plus simple si vous faites appel à un intermédiaire pour gérer votre logement. C’est une totale tranquillité d’esprit pour le propriétaire, mais aussi pour le locataire », conclut Arnaud Hacquart, qui poursuit : « La sécurité optimale reste le recours à l’assurance impayée (GLI) de Garantie Loyer, mais l’impact financier n’est pas le même. »