Concernant la nouvelle doctrine fiscale, de nombreux intermédiaires doivent justifier de leur régime d’exonération de TVA. Dans ce cas, la question du surcoût se pose, alors que les assureurs ne sont pas forcément disposés à le supporter.

Exonéré de TVA ou pas ? Pour l’instant, c’est silence radio entre […]

Cet article est réservé aux abonnés de L’Argus de l’assurance

Je soutiens le journalisme expert.

Déjà inscrit?

Connexion

À Lire  Couverture santé et bien-être : Malakoff Humanis et sa branche Hôtels, Cafés, Restaurants (HCR)