Malgré l’incertitude économique, les budgets informatiques resteront stables pour les deux prochaines années, selon les prévisions de Gartner et d’IDC. Les DSI prévoient des investissements dans la sécurité, l’analyse, l’automatisation, le cloud et les talents de l’industrie.

« Les dépenses informatiques augmenteront de 5,1 % en 2023 par rapport à cette année, avec des investissements continus dans la sécurité, l’analyse et le cloud », prédit John-David Lovelock, analyste principal chez Gartner. IDC est davantage mesuré en raison de la volatilité des marchés, des taux d’inflation et d’un ralentissement continu de la croissance mondiale. « Les dépenses informatiques continueront de croître, mais probablement à 3% », a déclaré Stephen Minton, analyste chez IDC.

Selon le rapport State of the CIO 2022, la cybersécurité et la gestion des risques sont des priorités absolues pour 45 % des responsables informatiques interrogés. Près de 3 DSI sur 5 (57 %) ont déclaré que leur augmentation de budget était basée sur la nécessité d’améliorer la sécurité.

« Les attaques deviennent de plus en plus automatisées et sophistiquées. La sécurité des terminaux, les systèmes d’authentification unique et la formation du personnel sont tous des domaines où les dépenses augmentent », a déclaré John-David Lovelock.

Les migrations vers le cloud restent pertinentes pour 22 % des DSI. Selon IDC, le coût des services liés au cloud a augmenté de 5 à 7 % cette année par rapport à l’année dernière. Les fournisseurs de cloud répercutent les augmentations de prix sur la facture énergétique.

« Nous nous attendons toujours à une croissance à deux chiffres des dépenses liées au cloud, mais les appareils sur site ne disparaissent pas complètement, même si leur part des dépenses informatiques totales diminue. Certains logiciels personnalisés mettent plus de temps à migrer vers le cloud, tout comme les applications transfrontalières (…) Il est difficile d’arrêter un système cloud une fois que vous l’avez activé », explique Stephen Minton.

À Lire  6 outils pour tester votre site web pour le CO2

IDC prédit que les mégadonnées et l’analytique seront les principales sources de dépenses informatiques au cours des cinq prochaines années. 35 % des DSI ont désigné l’analyse comme l’une de leurs principales priorités de dépenses en 2022, et 27 % ont nommé l’expérience client.

Alors que la rareté de la chaîne d’approvisionnement a fait grimper les prix au cours des deux ou trois dernières années, IDC estime que le fait d’avoir de solides relations avec les fournisseurs et de ne pas se contenter d’accords transactionnels peut conduire à de meilleures négociations : « Les relations à long terme sont précieuses. »

Enfin, 48 % des DSI signalant une augmentation de budget cette année déclarent que cette augmentation est liée à la nécessité d’attirer et d’investir dans de nouveaux talents et compétences.