La formation CPF peut aussi disparaître ! Pour certains membres du gouvernement, c’est une grande menace pour les étudiants !

Les étudiants et les salariés pourraient ne plus avoir accès à la formation du CPF. Une vraie menace pour certains membres du gouvernement ! MCE TV vous dit tout de A à Z.

La formation CPF va bientôt disparaitre ?

Dernièrement, le compte du CPF a fait parler de lui. Créée par Muriel Pénicaud, ancienne ministre du Travail, la formation est menacée par de nombreuses fraudes. Cela donne une situation difficile.

A cela s’ajoute la possibilité de la suppression de la formation CPF. En effet, il existe des amendements qui visent à abuser de ce compte. Et ce, en demandant aux salariés de payer leur formation.

Un choc pour le ministre qui a donc décidé de s’exprimer dans l’arrangement BFM Usaha. Il ne veut pas publier un décret qui vise à supprimer la formation du CPF et ne bénéficierait qu’aux cadres. Il a ensuite déclaré :

« Si le gouvernement ne revient pas sur sa décision, le CPF va disparaître pour les plus démunis, qui est la catégorie populaire. Actuellement, 80% des bénéficiaires sont des ouvriers et ouvrières, dont la moitié sont des femmes…

« Et 20 % ont plus de 50 ans… Ce sont donc les trois catégories qui avant sa création n’avaient pas accès à la formation ». Parmi les bénéficiaires de la formation CPT, on compte plus de 300 000 demandeurs d’emploi.

Ensuite, il y a 200 000 personnes qui sont employées. A ce jour, le transport et la logistique (permis de conduire, manutention et stockage) sont les plus courants. Mais aussi langue étrangère, orientation et informatique.

À Lire  Nespresso s'est lancé dans la course aux tubes d'infusion

#CPF

Faire payer aux salariés leur propre formation et leur employabilité est une erreur qui accentuera les injustices et la division sociale. L’éducation et la formation sont les leviers de notre compétitivité et de la cohésion sociale. Cette mesure devrait être supprimée. https://t.co/P1lca7LCKP

Une menace pour les étudiants et les salariés ?

— Muriel Pénicaud (@murielpenicaud) 18 décembre 2022

Il faut aussi ajouter que le nombre de formations CPF a été multiplié par 4, passant de 517 000 en 2019 à 2,1 millions en 2021. Sur les réseaux sociaux, certains affirment que la formation profite principalement aux salariés.

Et bonne raison ! Ils financent des formations comme SIM : « Les gens qui disent ça ne vont pas sur le terrain dans l’entreprise. Le nombre de postes qui ne peuvent pas être pourvus parce que le public n’a pas de permis. »

Avant de terminer : « L’entreprise ne va pas payer la permission B. Nous sommes très bons en tourisme et en restauration, mais nous serons meilleurs si nous sommes bons en langue ».

Muriel Pénicaud a demandé à nos confrères de BFM TV de revoir l’offre « où il faut dire quelque chose ». Pour lui, l’amendement était une « mesure précipitée et sans concertation ».

Il a également ajouté : « J’appelle à ne pas publier ce décret, mais aussi les entreprises à se mobiliser. La formation leur donne un nouveau vivier de compétences et nous ne sommes pas bons là-dedans. La France est à la 25e place en termes de compétences.