Un cours d’ingénierie des données offre une opportunité pour une carrière en ingénierie des données très recherchée. Découvrez tout ce que vous devez savoir dans notre guide complet : ce dont vous avez besoin, les compétences que vous pouvez acquérir, les opportunités de salaire et de carrière, les meilleures formations disponibles…

Pour analyser et tirer parti des données, les Data Scientists doivent y avoir accès à tout moment. Il est nécessaire de fournir des « réservoirs » d’informations, des dispositifs pour les stocker et les gérer, et des « canaux » pour filtrer les informations à partir de la source. C’est le travail d’un Data Engineer, une partie importante de l’équipe Data Science.

Qu’est-ce qu’un Data Engineer ou ingénieur des données ?

Un ingénieur de données développe, développe, teste et maintient des bases de données, des systèmes de collecte et de traitement, ainsi que les « pipelines » qui fournissent en continu des données aux scientifiques et aux analystes.

Ce rôle peut varier considérablement d’une entreprise à l’autre. D’une manière générale, le Data Engineer peut être considéré comme le gardien et le « facilitateur » de l’échange et du stockage des données. Sa responsabilité est de convertir les données dans un format adapté à l’analyse.

Parmi ses responsabilités, l’ingénieur de données doit s’assurer que les systèmes de collecte et de stockage de données répondent aux exigences d’affaires et aux normes de l’industrie. Il doit intégrer le logiciel de gestion des données dans le système existant de l’entreprise ou trouver de nouvelles façons d’accéder aux données.

À l’aide d’une variété de langages de programmation et d’outils, il crée des composants logiciels personnalisés pour intégrer différents systèmes ou développer des outils analytiques. Enfin, un ingénieur de données est responsable du stockage et de la gestion des données grâce à des mesures de cybersécurité.

Les compétences du Data Engineer

Un Data Engineer maîtrise les langages de programmation lui permettant d’analyser des données et de poser des questions dans des bases de données. Des langages tels que Python ou R sont largement utilisés pour l’analyse statistique ou la modélisation.

Il utilise également le langage SQL et des moteurs comme Apache Hive, car le Big Data est souvent stocké sur des bases de données relationnelles. La connaissance d’outils tels que Spark, Hadoop ou Kafka est également importante.

De plus, des connaissances en architecture de données, Learning Engineering, Data Housing sont très utiles. Un ingénieur de données doit également savoir comment créer des pipelines de données, maîtriser le Data Mining et utiliser des plateformes Cloud telles qu’Amazon Web Services.

En général, les technologies de gestion de l’information évoluent constamment. Par conséquent, il est important pour l’ingénieur de l’information de se tenir au courant de ce qui se passe sur le terrain et de rester à jour.

Salaire et débouchés de la formation

Les Data Engineers continuent d’être recherchés dans tous les domaines, car le Big Data devient de plus en plus important. Les offres d’emploi sont nombreuses et continueront d’augmenter dans les années à venir. Selon le Bureau of Labor Statistics, les offres d’emploi devraient augmenter de 15% par an jusqu’en 2029.

À Lire  L'IA dans la formation, le recrutement et l'entreprise : quelle orientation privilégier ?

Chaque entreprise, des géants de la Silicon Valley aux petites PME familiales, a désormais besoin d’un ingénieur de données. Cette compétence est importante pour tirer parti des informations disponibles.

De ce fait, le salaire proposé est particulièrement attractif. Selon Glassdoor, les Data Engineers gagnent en moyenne 130 000 $ par an en 2021. En France, le salaire annuel moyen est de 45 000 €.

Comment devenir Data Engineer ?

En règle générale, les ingénieurs de données ont un diplôme en mathématiques, en sciences, en informatique, en génie logiciel ou lié au secteur d’activité dans lequel ils travaillent. Un diplôme de niveau Bac+3 peut suffire pour accéder à un premier poste d’ingénieur de l’information.

De plus, il est nécessaire d’avoir une expérience pratique, telle qu’une formation. Ceux qui choisissent de suivre un cours non directement lié à l’ingénierie de l’information doivent suivre des cours supplémentaires. Ceux-ci sont liés aux structures de données, aux algorithmes, au codage ou au traitement des données.

Après tout, un diplôme n’est que la première étape pour devenir un ingénieur de données. Il est important d’avoir des compétences en big data, en ingénierie informatique et en analyse de données.

En effet, la première qualification professionnelle fonctionne comme un navire, et des certifications professionnelles en ingénierie ou Big Data permettent de compléter la matière. Les éditeurs de logiciels tels qu’Oracle, Microsoft, IBM et Cloudera fournissent une certification. De même, la certification CDMP créée par l’International Data Management Association a été largement acceptée par les employeurs.

Un diplôme supérieur en génie informatique, en mathématiques ou en informatique offre la possibilité d’accéder au poste. C’est la raison pour laquelle de nombreux Data Engineers choisissent de poursuivre leurs études en Master.

Quelles sont les formations existantes ?

Les entreprises recherchent de plus en plus des Data Engineers. En fait, de nouvelles choses apparaissent. Les universités publiques et les écoles privées proposent désormais des formations en ingénierie de l’information.

Cependant, il est préférable de choisir BootCamp. En effet, ce type de formation permet d’acquérir rapidement les compétences nécessaires, et de commencer directement à travailler.

Ceux qui sont déjà en affaires et qui souhaitent se perfectionner ou se recycler, la formation continue est la meilleure option. Cette approche permet un apprentissage lent, tout en maintenant ses activités professionnelles ou personnelles.

De plus, pour améliorer les connaissances acquises grâce à la formation, il est possible d’acquérir de l’expérience en participant à des projets réels. Par exemple, les plateformes Kaggle ou GitHub proposent des projets collaboratifs de data science ouverts à tous. De plus, de nombreux hackathons ont lieu régulièrement. C’est un excellent moyen d’acquérir une expérience professionnelle et d’enrichir votre CV ou votre portfolio pour convaincre vos futurs employeurs !

En France, le leader des BootCamps Data Engineering et de la Formation Continue est DataScientest. Conçues par des experts, ces formations professionnelles répondent aux besoins précis des entreprises et permettent d’apprendre le métier efficacement.