Le SEO (Search Engine Optimization) est désormais indissociable de l’expérience utilisateur. C’est là que le concept SXO prend tout son sens. Voici tout ce dont vous avez besoin.

Définition : qu’est-ce que le SXO ou Search eXperience Optimization ?

SXO, acronyme de Search Experience Optimization, peut être défini comme le mariage entre SEO et UX (User Experience). La technique consiste à intégrer les problématiques UX dans la stratégie SEO. Autrement dit, l’expérience utilisateur est davantage prise en compte dans les actions d’optimisation du site pour les moteurs de recherche. C’est même un élément de colonne.

Le SXO est apparu comme une réponse à l’évolution des critères de référence naturels pour améliorer un site web. Si auparavant la performance d’une page se mesurait principalement par la densité du mot-clé dans le contenu, aujourd’hui, les algorithmes des moteurs de recherche sont principalement focalisés sur l’intérêt de l’internaute. L’ensemble du site est évalué, il est donc nécessaire d’optimiser le parcours utilisateur et de s’assurer de la satisfaction des internautes. L’approche améliore l’image de marque de l’entreprise et augmente le taux de conversion. Selon le site Pandaseo, 1 seconde de temps de chargement entraîne 7% de conversions en moins. Par ailleurs, 68% des internautes quitteraient un site suite à une mauvaise expérience utilisateur selon l’infographie Youand ; des chiffres qui font réfléchir.

Quels éléments travailler dans une démarche SXO ?

Comme le SEO, SXO nécessite un travail de longue haleine et des mises à jour régulières à la lumière de l’évolution des tendances. Une attention particulière doit être portée aux optimisations techniques :

À Lire  Community manager : 10 compétences pour faire la différence

Il faut également veiller à optimiser les contenus dans l’approche SXO en améliorant leur performance, leur pertinence et leur lisibilité. Il faut par exemple intégrer des chapôs en haut de page pour introduire le contenu, marquer correctement les textes (H2, H2, H3…), ajouter un résumé, des questions, peut-être… Enfin, il faut le une navigation ergonomique, fluide et intuitive pour faciliter le parcours de l’utilisateur. Le maillage interne doit également être conçu pour favoriser de longues visites sur le site. L’ajout de boutons call-to-action (CTA) est intéressant. Cette stratégie SXO entraînera divers bénéfices, comme une augmentation du taux de clics et donc une possible amélioration du classement des moteurs de recherche, une augmentation du temps passé sur le site, du nombre de conversions ou encore une diminution du taux rebondir.

Le SEO et le SXO : deux notions indissociables ?

Si SXO est relativement nouveau par rapport au SEO, les deux notions semblent aujourd’hui indissociables. En effet, plus que jamais, l’expérience utilisateur est devenue essentielle pour le géant Google et fait partie des critères majeurs du référencement. Vitesse de chargement, interactivité, stabilité visuelle, adaptabilité aux appareils mobiles et navigation sécurisée seront toujours au cœur des préoccupations. Les spécialistes du référencement le savent et se forment de plus en plus à la pratique. Il y a fort à parier que les engagements SXO continueront d’augmenter à l’avenir. À suivre…

Ce texte est publié sous la responsabilité de son auteur. Le contenu n’inclut en aucun cas la rédaction des Echos Solutions.