Fiscalité des entreprises : suppression de la CVAE étalée sur deux ans, confirme Bruno Le Maire

Cette perspective d’étalement sur deux ans de l’amortissement des cotisations à la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) a suscité lundi une vive réaction du Medef.

Une réduction ponctuelle de 7 milliards d’euros des taxes à la production d’ici 2023 n’est plus certaine, compte tenu des nombreux coûts imprévus que le gouvernement doit engager pour réduire l’inflation. La suppression de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), une taxe sur la production que le gouvernement veut supprimer totalement d’ici 2023, sera finalement étalée sur deux ans, a annoncé lundi 12 septembre le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a confirmé une information des Échos.

« Nous allons supprimer cette taxe de production en deux tranches, en 2023 et 2024 », a déclaré le ministre des Finances à LCI, ajoutant que « nous le ferons en deux tranches pour équilibrer nos finances publiques ». « D’ici 2023, il y aura quatre milliards de réductions d’impôts sur la production », a-t-il déclaré. La CVAE gagne actuellement environ le double.

Bruno Le Maire tient tout de même à rassurer les chefs d’entreprise sur les engagements pris. « Cette piste en deux étapes sera inscrite dans le budget 2023 afin que toutes les entreprises, en particulier les industries que je considère vitales, puissent être assurées que cette taxe à la production sera bel et bien supprimée en 2024 », a-t-il ajouté.

La possibilité d’étaler la suppression de la CVAE sur deux ans a été évoquée jeudi par le journal Les Echos. Le ministère des Comptables publics a par la suite refusé de commenter l’information, sans toutefois la démentir.

Vive réaction du Medef

Vive réaction du Medef

La perspective de ce déploiement a provoqué une vive réaction du mouvement patronal en France (Medef). « On ne comprendra pas que la CVAE soit une variable d’ajustement budgétaire à l’heure où les entreprises souffrent aussi de l’inflation, de l’intensification de la concurrence internationale et doivent aussi investir dans la décarbonation », a déclaré aux Echos, lundi, numéro deux entrepreneur. organisation, Patrick Martin.

À Lire  Assurance auto moins chère : 5 conseils pour les jeunes conducteurs

La suppression de la CVAE d’ici 2023 a été annoncée début juillet par la Première ministre, Elisabeth Borne, dans son discours de politique générale.

Bruno Le Maire a également une nouvelle fois défendu le crédit d’impôt recherche (CIR), un allégement fiscal souvent critiqué pour être détourné de sa finalité de financement de la recherche par les entreprises, arguant qu’il « rend notre pays attractif » et « permet d’accroître l’innovation et la investissement dans l’innovation ».

Vous pouvez lire Le Monde sur un appareil à la fois

Ce message sera affiché sur d’autres appareils.

Parce que quelqu’un d’autre (ou vous) lit Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment arrêter de voir ce message ?

En cliquant sur  »  » et en confirmant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message sera affiché sur d’autres appareils. Ce dernier restera connecté à ce compte.

Pas. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais l’utiliser à des moments différents.

Vous ne savez pas qui est l’autre personne ?

Nous vous recommandons de changer votre mot de passe.