Partis le 12 octobre de Jai Alai à Biarritz, ce sont des participants exaltés et surtout profondément changés qui complètent ce vendredi cette 21e édition du Trophée Roses des Sables. Venues de toute la France, mais aussi de Belgique, de Suisse, d’Italie et même du Canada, elles sont entrées dans la danse de cet événement 100% féminin et unies lors de deux pays de Départ, au Pays Basque et au Sud du Maroc. Direction les portes du Sahara, puis retour sur Marrakech, en 8 étapes, liaison ou compétition sportive, en mode rallye-raid et action solidaire en partenariat avec 5 associations.

La course d’orientation, avec le roadbook et la boussole, s’est terminée hier, après une autonomie spéciale de 48 heures dans les vastes plateaux désertiques. C’est avec un petit coup de cœur et un énorme sentiment de fierté, bien légitime, que les Roses clôturent cette aventure hors du commun. Ils fêteront les vainqueurs et leur victoire collective demain soir à Marrakech, avant de retrouver leurs univers respectifs.

Clap de fin de la 21ème édition du Trophée Roses des Sables : l’ultime étape

Jeudi, les 163 équipes encore au classement ont franchi la ligne d’arrivée de la compétition dans le désert de Tiguerna, à l’issue de la fameuse étape marathon du rallye qui les a plongés dans une épreuve d’endurance et de concentration extrême. Deux jours et une nuit en totale autonomie durant lesquels les participants ont pu faire le bilan de leur aventure autour d’un feu improvisé, tout en se projetant vers leurs projets les plus fous.

Biarritz et le Pays Basque, la péninsule ibérique, le détroit de Gibraltar, les côtes marocaines, les passes, les villages typiques du royaume chérifien, les palmeraies, les oueds, les regs et enfin les dunes, la magie absolue des paysages . annonce le Sahara… Voilà pour les ensembles croisés.

Côté sportif, des maux de tête, des bouchons et des caps de direction, du stress progressivement levé par le gain de confiance, des doutes levés par la conscience. Chemin faisant, toutes ces femmes, entre 20 et 66 ans, se sont vues capables de dormir peu, de faire beaucoup, d’accepter les défaites et de savourer les victoires, métaphore puissante de ce à quoi ressemble souvent leur vie.

Ils en sortent ébranlés, pas toujours capables de comprendre l’ampleur de l’entreprise entreprise, mais habités par un autre qui ne les quittera plus, une part d’eux-mêmes (re)découverte, un tremplin pour se projeter dans un quotidien réinventé. de rêve et de partage.

À Lire  Pays Voironnais. Des ateliers pour apprendre à confectionner des serviettes intimes et des culottes...

Le partage est l’essence même du Trophée Rose des Sables qui, depuis plus de 20 ans, pousse le matériel dans ses derniers retranchements. Entre deux étapes de compétition, des actions de solidarité sont menées au profit des femmes et des enfants. Cette année, la solidarité avait 5 visages :

– d’abord celui de la Croix-Rouge française, qui a collecté 1 tonne de vivres au Village-Départ France ;

– puis celle de l’association Enfants du désert*, partenaire historique du rallye, qui œuvre pour l’éducation en milieu désertique, le parrainage d’étudiants et organise des actions ciblées. Cette année, avec l’équipe Santé Solidarité, composée de participants professionnels de santé en exercice, une opération a été réalisée pour donner des culottes menstruelles aux femmes et adolescentes de la région d’Errachidia ;

– Lundi matin, le Club des Petits Déjeuners, association canadienne qui distribue des collations matinales aux écoliers, était au centre du bivouac de Merzouga ;

– pour Ruban Rose, qui a fêté les 30 ans de son symbole et ses 10 ans d’association avec la manifestation, les participants se sont unis pour former une chaîne humaine et générer un remarquable cliché du ruban dans les dunes d’ocre de Merzouga ; c’était son hommage de diffuser un message de prévention contre le cancer du sein en ce mois d’octobre Rosa dédié à la cause à l’échelle internationale ;

– enfin, Jeune et Rose, également tournée vers cette maladie, se mobilise pour accompagner au mieux les premières victimes. Son équipe était présente au Village-Départ-France et sur tous les bivouacs pour proposer des ateliers d’auto-examen préventif.

C’est donc des traits fatigués, mais riches de nouvelles amitiés et empreints d’un sentiment de fierté que les Roses se sont réunies à Marrakech pour fêter l’événement lors d’une superbe cérémonie de remise des prix. Sur le podium, ce sont Anne-Marie et Laurie (équipage 518) qui se sont démarquées par leur course sans pénalités et avec le moins de kilomètres au compteur.

* Depuis plus de 15 ans, Désertours, organisateur du Trophée Roses des Sables, soutient l’association Enfants du Désert pour la réalisation de projets solidaires. Fournir des kits d’hygiène, équiper les hôpitaux et les dispensaires en matériel médical, construire des crèches, des bibliothèques, des blocs sanitaires ou forer des puits, entre autres actions concrètes qui améliorent le quotidien des familles de cette région très isolée du Maroc.